Emiliano Sala : Des sanctions pour Cardiff si le transfert n’est pas payé au FC Nantes ?

4 novembre 2019 à 14h42 par Clovis Canivenc

La FIFA menace le club de Cardiff de sanctions si le premier versement du transfert d’Emiliano Sala n’est pas payé au FC Nantes.

ALOUETTE
Le club de Cardiff refuse toujours de payer le transfert d'Emiliano Sala.
Crédit: FC Nantes | Arnaud Duret

Jeudi dernier, la ville natale d’Emiliano Sala, San Martin de Progreso, lui rendait hommage le jour de ses 29 ans. Une cérémonie qui se retrouve éclipsée ce lundi par l’affaire qui oppose Cardiff au FC Nantes.

Une interdiction de recruter pour Cardiff ?

La FIFA avait pourtant tranché il y a un mois en exigeant de Cardiff le paiement de la première mensualité au FC Nantes. Une somme de six millions d’euros qui n’est toujours pas arrivée sur les comptes nantais, car le club gallois conteste cette décision et a fait part de son intention de porter l’affaire devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Mais, selon le journal anglais The Telegraph, la FIFA a rejeté les arguments de Cardiff et considère qu’Emiliano Sala était un joueur du club gallois au moment de sa disparition. Cardiff dispose ainsi de 45 jours pour payer le premier versement, sous peine d’être sanctionné d’une interdiction de recruter pendant les trois prochaines périodes de transferts (hiver 2020, été 2020, hiver 2021).

Concernant les prochaines échéances de paiement du transfert de Sala en 2020 et 2021, correspondant au reste du transfert à payer, soit 11 millions d’euros, la FIFA n’a pas encore pris de décision. Une chose est sûre, cette affaire est loin d’être terminée.