Face au confinement, la ruée vers la côte et les îles

18 mars 2020 à 8h26 par Nicolas Mezil

Conséquence inattendue, après l’annonce de ces mesures de confinement, un afflux de plusieurs centaines de personnes vers la côte, et en particulier les îles.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Propriétaires de résidences secondaires ou familles parisiennes préférant le grand air pour le confinement. Ce sont plusieurs centaines de personnes, et même plusieurs milliers si on remonte à plusieurs jours, qui se sont rendues sur le littoral.

3000 personnes vers l’île de Ré

Les forces de l’ordre ont dû réguler le trafic sur le pont de l’île de Ré hier matin. Environ 3000 résidents secondaires sont revenus ces derniers jours pour y passer la période de confinement. Même afflux de résidents secondaires mais aussi de continentaux sur l’île d’Oléron.

Les liaisons vers l’île d’Aix sont limitées à 100 personnes par embarquement. 2 allers-retours quotidiens sont effectués. Ils pourraient bientôt être réservés uniquement aux résidents de l’île.

Restrictions vers les îles finistériennes et vendéennes

Dans le Morbihan, le maire de Groix a pris des arrêtés municipaux pour limiter l’accès à l’île. Le nombre de personnes embarquant à chaque rotation est limité, et un ordre de priorité des passagers est établi, en commençant par les personnels de santé, des services publics et les résidents de l’île. L’accès aux non-résidents permanents est désormais interdit, comme sur l’île d’Yeu en Vendée ou les îles de Sein, Molène et Ouessant dans le Finistère.

A Belle-Ile, les habitants s’inquiètent si bien le président de la communauté de communes a demandé aux résidents secondaires de ne pas venir. Là aussi, le nombre de rotations avec le continent est limité.