Finistère : le préfet autorise le méthaniseur à l'origine de la pollution de l'Aulne à redémarrer

8 octobre 2020 à 12h25 par Arnaud Laurenti

L'usine de méthanisation à l'origine d'une pollution qui avait privé 180 000 personnes d'eau potable fin août dans le Finistère, et dont le préfet avait suspendu l'activité, va pouvoir redémarrer progressivement, a annoncé jeudi la préfecture du département.

ALOUETTE
Crédit: batiactu.com

"Le préfet du Finistère a pris ce jeudi 8 octobre un arrêté autorisant la reprise progressive de l'activité de réception des déchets dans l'usine de méthanisation de Châteaulin", indique un communiqué.

Cette reprise progressive "permettra à l'exploitant d'apporter la démonstration (...) de l'efficacité des travaux réalisés", ajoute la préfecture.

Cette dernière avait suspendu l'activité de la centrale biogaz de Kastellin le 25 août, quelques jours après avoir fait état d'une pollution de l'Aulne et restreint l'usage de l'eau dans une cinquantaine de communes.

Incident technique

À l'origine de cette pollution, le débordement le 19 août d'une cuve de digestat, matière organique issue du processus de méthanisation, à la suite d'un incident technique.

"Un nouvel incident, survenu le 23 août, a révélé des fragilités du système de prévention des risques de l'exploitant" Engie Bioz, précise la préfecture dans son communiqué.

L'usine est située à environ un kilomètre de l'Aulne et en amont d'une usine d'eau potable. L'écoulement du digestat dans l'Aulne a provoqué un pic d'ammoniaque, rendant l'eau impropre à la consommation.

L'usine injecte dans le réseau gazier du méthane produit à partir de fumier, de lisier ou de déchets de l'industrie agroalimentaire. Le digestat sert ensuite de fertilisant épandu sur les terres agricoles.

La centrale avait été inaugurée en 2018 par Sébastien Lecornu, alors secrétaire d'État à la Transition écologique.

Parmi les communes concernées par la pollution, figuraient notamment Châteaulin (5 774 habitants), une grande partie de Quimper (63 000 habitants) et la très touristique presqu'île de Crozon.

(avec AFP)