Gendarmes tués à Saint-Just : le forcené retrouvé mort

23 décembre 2020 à 8h38 par Arnaud Laurenti

Le forcené qui a tué trois gendarmes et en a blessé un quatrième dans la nuit de mardi à mercredi à Saint-Just (Puy-de-Dôme) lors d'une intervention pour des violences intra-familiales a été "retrouvé mort", a annoncé Gérald Darmanin sur Twitter.

ALOUETTE
Crédit: Archives

L'homme, âgé de 48 ans, "a été retrouvé mort dans son véhicule, a priori un suicide", a indiqué à l'AFP l'entourage du ministre de l'Intérieur. Gérald Darmanin se rendra en fin de matinée à la compagnie de gendarmerie d'Ambert où étaient affectées les victimes.

Les militaires, un brigadier de 21 ans, un adjudant de 37 ans et un lieutenant de 45 ans, ont été blessés mortellement par arme à feu alors qu'ils tentaient de porter secours à une femme ayant trouvé refuge sur le toit d'une maison. Celle-ci a finalement pu être mise en sécurité.

Elle est actuellement interrogée pour tenter de faire la lumière sur les faits.

Des "héros"

Emmanuel Macron a rendu hommage mercredi aux trois gendarmes tués et au quatrième blessé dans la nuit par un forcené dans le Puy-de-Dôme, qui sont des "héros" pour avoir agi "au péril de leur vie".

"Ils intervenaient pour secourir une femme victime de violences conjugales dans le Puy-de-Dôme, trois gendarmes ont été tués, un quatrième blessé. La Nation s'associe à la douleur des familles. Pour nous protéger, nos forces agissent au péril de leur vie. Ce sont nos héros", déclare le chef d'Etat dans un tweet.