Infos

Haute-Vienne: le seul candidat à la reprise de Steva se retire

13 February 2019 à 15h20 Par Rédaction Alouette

Les raisons de ce retrait n'ont pas été exprimées.

L'italien OMA, seul en lice pour la reprise de Steva, emboutisseur et sous-traitant automobile de Haute-Vienne en redressement judiciaire, a retiré son offre, a-t-on appris lundi de source syndicale.

"C'est l'administratrice judiciaire qui vient de me prévenir", a annoncé à l'AFP Bruno Grimaux, secrétaire du Comité d'entreprise et délégué FO de cette usine qui emploie quelque 110 salariés.

"On ne sait pas trop pourquoi les Italiens se sont retirés mais, maintenant, on veut une réunion à Bercy avec toutes les parties impliquées, y compris nos clients", a ajouté M. Grimaux.

Steva, implanté à Bessines-sur-Gartempe et spécialisé dans l'emboutissage, l'assemblage et la soudure à destination de l'industrie, est en redressement judiciaire depuis avril.

Lors d'une audience au tribunal de commerce de Lyon le 22 janvier, OMA (emboutissage, pièces automobiles) s'était engagé à préserver 83 emplois dans cette usine qui fabrique notamment des capots pour les tracteurs Massey Ferguson ou des pièces pour les camions Volvo.

Une prochaine audience doit se tenir le 14 mars avant la date butoir du 4 avril.

En 2017, l'entreprise accusait une perte de 2 millions d'euros mais, selon une source syndicale, les comptes se sont redressés depuis.

Steva appartenait jusqu'en 2014 au même groupe (Altia) que l'ex-équipementier GM&S Industry -aujourd'hui La Souterraine Industrie, LSI - repris en septembre 2017 dans la Creuse au terme d'un conflit social dur, avec la perte de 156 emplois sur 276.

 

(avec AFP)