Heure d’été/hiver : Le changement, c’est pas maintenant

23 octobre 2019 à 6h00 par Clovis Canivenc

Ce dimanche 27 octobre, il faudra passer à l’heure d’hiver et donc reculer les horloges d’une heure. Attendue dans un premier temps pour 2019, la suppression du changement d’heure ne se fera pas avant 2021.

ALOUETTE
Heure d'été ou d'hiver ? Ce sera fini en 2021 !
Crédit: Archives

Heure d’hiver ou heure d’été ? Il faudra bientôt choisir. Cette question risque d'agiter l’Union Européenne dans les prochains mois, car en 2021 le changement d’heure ne sera plus en vigueur.

Avant-dernier passage à l’heure d’hiver

En attendant, dans la nuit de samedi à dimanche, il faudra reculer son horloge d’une heure. A 3 heures du matin, il sera en réalité 2 heures. Ce qui signifie théoriquement plus de sommeil, mais moins de lumière en fin de journée. Ce passage à l’heure d'hiver devrait donc être l’avant-dernier, avant la suppression en 2021.

Un système en vigueur depuis 1973 en France à la suite du choc pétrolier. Depuis 1996, le dernier week-end de mars marque ainsi le passage à l’heure d’été, et celui d’octobre à l’heure d’hiver. Le but était de réaliser des économies d’énergie, mais des études ont mis à mal ce principe en démontrant que ces économies étaient marginales.

L’heure d’été maintenue en France ?

En septembre 2018, le Parlement européen a donc décidé de prendre en main le dossier pour mettre fin à cette pratique dès 2019. Surtout après les résultats d'une consultation citoyenne où 84% des sondés se disaient contre le changement d’heure. Le 26 mars dernier, les députés européens ont donc approuvé la suppression, mais pas avant 2021. Car les modalités doivent encore définies par la Commission européenne.

Les Etats membres de l’UE doivent désormais décider s’ils restent sur l’heure d’été ou d’hiver. Un consensus européen sur le même créneau horaire serait bien plus pratique, mais le projet législatif du Parlement européen laisse le choix à chaque pays. En France, on se dirige vers l’heure d’été. Une consultation en ligne organisée sur le site de l’Assemblée nationale a recueilli plus de deux millions de réponses : plus de 80% des répondants se disent en faveur de la suppression, et près de 60% pour le maintien de l’heure d’été.

Avec l'heure d'été, le lever du soleil aurait forcément lieu plus tardivement lors de la période hivernale. Par exemple, le 31 décembre, le soleil se lèverait à 10h14 du côté de Brest...