"Hôtels hospitaliers": une quarantaine d'établissements sélectionnés pour une expérimentation

19 juillet 2017 à 15h07 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Une quarantaine d'�tablissements de sant� pourront participer � l'exp�rimentation sur trois ans "d'h�tels hospitaliers", des structures d'h�bergement devant servir de sas avec le domicile de certains patients, selon un arr�t� paru mercredi au Journal officiel.

Le pr�c�dent gouvernement avait lanc� en f�vrier un appel � projets aupr�s des h�pitaux d�sireux de mettre en oeuvre cette mesure, adopt�e fin 2014 dans le budget de la S�curit� sociale 2015 pour favoriser le virage ambulatoire en �vitant les nuits co�teuses � l'h�pital et en am�liorant le "confort" des patients.

Parmi les 41 �tablissements "autoris�s � proposer � titre exp�rimental un h�bergement temporaire non m�dicalis� de patients", selon l'arr�t�, figurent ainsi le "groupe hospitalier Est, h�pital femme m�re enfant (HCL)" de Lyon, les CHU de Montpellier, de la R�union, de Toulouse, de Nantes, de Nice... ou encore les h�pitaux parisiens Necker, Robert Debr� et l'Institut Curie.

L'infirmerie protestante de Lyon (Caluire-et-Cuire) ou encore le Centre mutualiste de rÈducation de Kerpape (Ploemer, Morbihan) ont �galement �t� s�lectionn�s.

Assur�e par l'�tablissement, la prestation d'h�bergement pourra �tre r�alis�e dans ses propres locaux, mais distincts de ceux r�serv�s � l'hospitalisation, ou bien par un tiers, notamment un prestataire h�telier ou un partenaire associatif avec lequel il aura pass� une convention.

Ce nouveau service concernera les patients ne n�cessitant pas de soins m�dicaux particuliers et habitant seuls ou � distance de l'h�pital, en amont ou en aval de leur prise en charge.

Il doit permettre, par exemple, d'�viter les "transports fatigants" lors de soins r�p�titifs dans le cadre d'une radioth�rapie, ou encore de faciliter la chirurgie ambulatoire, g�n�rant ainsi des �conomies pour l'Assurance maladie.

L'exp�rimentation sera financ�e par le fonds d'intervention r�gional (FIR).

Les frais � la charge du patient seront les m�mes que dans le cadre d'un h�bergement � l'h�pital, avait indiqu� le pr�c�dent minist�re de la Sant�.

ac/cel/it

(AFP)