Île-de-Ré : un faux arrêté préfectoral incite les non-résidents à rejoindre leur domicile principal

1er avril 2020 à 13h30 par Arnaud Laurenti

Les non-résidents de l'Île de Ré invités à quitter les lieux ? La préfecture de Charente-Maritime met en garde contre la circulation d'un faux arrêté "demandant aux personnes non résidentes permanentes" de justifier de "la nécessité de leur séjour et de rejoindre leur domicile ou habitation principale".

ALOUETTE
Crédit: Destination Ile de Ré

L'arrivée massive de non-résidents et notamment de Parisiens sur les communes du littoral lors de la mise en place du confinement a visiblement du mal à passer par endroits. Sur l'Île-de-Ré, un faux arrêté préfectoral incite les non-résidents permanents à quitter les lieux.

Une enquête ouverte

Dans un communiqué, la préfecture "dénonce ce faux et condamne fermement la teneur de ces propos marqués par le rejet et l’intolérance". Le préfet rappelle aux personnes qui ont fait le choix de se confiner dans leur résidence secondaire "qu’elles doivent rester dans cette même habitation jusqu’à la levée du confinement. Elles y sont chez elles sans nécessité de se justifier".

Le préfet a saisi le commandant du groupement de Gendarmerie départementale pour enquête, ainsi que le procureur de la République auprès du Tribunal judiciaire de La Rochelle.

Depuis le 15 mars, près de 4 000 personnes sont arrivées sur l'Île-de-Ré. Les pistes cyclables et les plages sont fermées dans le cadre du confinement.