Indre-et-Loire : un pêcheur remonte un obus et le rapporte chez lui

13 juillet 2020 à 6h24 par Bastien Bougeard

Les faits sont survenus de 12 juillet dans la commune de Vernou-sur-Brenne. Un homme s’adonnant à la pêche à l’aimant a récupéré un obus dans une rivière avant de le ramener chez lui. Une imprudence heureusement sans conséquence.

ALOUETTE
Crédit: JumpStory

Avec le beau temps, l’envie d’aller pêcher se fait forte pour certains habitants. Mais cela ne doit pas pousser à commettre des imprudences. Ce dimanche 12 juillet, un homme habitant Vernou-sur-Brenne s’est mis en danger alors qu’il pratiquait la pêche à l’aimant.

Il ramène un obus chez lui

Cette technique, qui consiste à fixer un aimant, permet de remonter de la ferraille des cours d’eau. Mais il peut arriver que les objets en question soient dangereux. Le retraité de Vernou-sur-Brenne a repêché un obus. Il ramène finalement l’engin explosif chez lui puis décide d'appeler les gendarmes. Selon La Nouvelle République, ces derniers sont venus prendre des photos pour l’envoyer à un peloton spécialisé dans la reconnaissance de ce type d’objet. Les démineurs de La Rochelle pourraient se déplacer en fonction de la dangerosité de l’objet.

Des personnes blessées après une pêche à l'aimant

Le pêcheur s’en tire donc bien, mais des incidents s’étaient produits l’année dernière en France à la suite de sessions de pêche à l’aimant. Des personnes ont été blessées après avoir repêché des objets datant de la Première Guerre mondiale. Dans les Hauts-de-France, un homme a été brûlé après avoir découvert un obus qui contenait du gaz moutarde. Les gendarmes d’Indre-et-Loire rappellent aussi que la pêche à l’aimant est une activité réglementée. Si la session de pêche est prévue sur un cours d’eau, il faut effectuer une demande auprès de la préfecture ou du propriétaire s'il s’agit d’un domaine privé.