Indre : le département admet sa responsabilité dans l’incendie de Chalais

26 septembre 2019 à 5h21 par Bastien Bougeard

Le président du conseil départemental, Serge Descout, a reconnu qu’une broyeuse avait provoqué un violent incendie à Chalais. Plus de 600 hectares ont été détruits au cours de ce sinistre.

ALOUETTE
L'origine accidentelle de l'incendie de Chalais a été confirmée par le président du conseil départem
Crédit: Alouette

C’était une des pistes privilégiées pour expliquer le violent incendie qui s’est déclaré dans l’Indre à Chalais mercredi 18 septembre. Dans le quotidien la Nouvelle république du 26 septembre, le président du conseil départemental, Serge Descout, a reconnu que c’était une broyeuse du département qui est à l’origine de l’incendie de Chalais. L’engin a frotté des fils de fer, a priori des barbelés, au bord d'une route départementale et ça a provoqué des étincelles. 

Le conducteur de la broyeuse traumatisé

Toujours dans le quotidien la Nouvelle république, le président du conseil départemental de l’Indre donne plus détails quant aux circonstances de l’incendie qui s’est déclaré à Chalais. « Il avait un extincteur et a immédiatement prévenu les secours. Mais vu la sécheresse et le vent, c’était incontrôlable » précise Serge Descout. Il ajoute que le conducteur de l’engin est profondément traumatisé.

Près de 1600 hectares ravagés par le feu

Ce sinistre d’origine accidentelle a détruit un peu plus de 650 hectares sur la commune de Chalais. En plus de cet incendie, un autre sinistre s’était déclaré de manière quasi-simultanée à Lignac. Cet incendie a brûlé un peu plus de 675 hectares. Les circonstances sont en revanche toujours inconnues pour ce sinistre. Depuis le début du mois de septembre, c’est près de 1 600 hectares du parc naturel régional (PNR) de La Brenne qui sont partis en fumée sur les 60 000 hectares que compte ce PNR. Un premier incendie s'était déclaré le 4 septembre ravageant 200 hectares en lisière de la forêt de Lancosme.