Insolite: une habitante de La Baule lègue sa fortune à une petite commune de la Nièvre

13 février 2019 à 13h59 par Rédaction Alouette

<p>Le montant de l'héritage s'élève à&nbsp;4,5 millions d'euros.</p>

ALOUETTE

C'est lors de sa c�r�monie des voeux que le maire de Mesvres-sur-Loire (Ni�vre) a annonc� la nouvelle � ses administr�s.

Cette petite commune de la Ni�vre h�rite de 4,5 millions d'euros d'une ancienne habitante d�c�d�e en Loire-Atlantique, � La Baule : 3 millions en num�raire, le reste en assurance-vie.
"Pour nous, c'est une aubaine", s'exclame aupr�s de l'AFP Bernard Gilot, le maire de Mesves-sur-Loire, en confirmant jeudi cette information du Journal du Centre. Et pour cause: cette manne inattendue repr�sente plus de quatre fois le budget annuel de cette commune de 700 habitants.
"Quand on en est � d�battre pour acheter une tondeuse � 1.000 euros, �a change les choses", poursuit le premier �dile, qui envisage d'offrir au village ce syst�me d'assainissement tant attendu, de refaire les toitures de l'�glise, de la mairie, des b�timents communaux et de construire une salle polyvalente.
Bernard Gilot avait re�u en mars la lettre d'un notaire de La Baule. "J'ai d'abord cru � une blague", raconte l'�lu, qui attendra plusieurs mois que tout soit officiel, notamment la fin d'une enqu�te concernant l'assurance-vie, pour annoncer la nouvelle vendredi dernier � ses administr�s. De la bienfaitrice communale, le maire ne sait pas grand chose. Simone Daignas, d�c�d�e sans h�ritier � l'�ge de 94 ans en mars, a pourtant demand� � �tre enterr�e dans le cimeti�re du village.
"J'ai fait ma petite enqu�te chez les anciens qui la connaissaient: elle a v�cu avec ses parents dans une petite maison du centre du village".
Un autre d�tail est revenu � l'�lu: "Elle recevait toujours notre bulletin municipal. Elle y �tait tr�s attach�e: quand il n'arrivait pas, elle ne manquait pas d'appeler".
La g�n�reuse donatrice n'a laiss� aucune directive pour l'utilisation de son h�ritage, mais la salle polyvalente, si elle est construite, portera son nom. Sinon, ce sera une rue du village.
Reste une inconnue pour le maire, qui doit se rendre fin f�vrier � La Baule: Mme Daignas y poss�dait dans une banque un coffre fort, lui aussi l�gu� � la commune. Et nul ne sait encore ce qu'il contient.

 

(Avec AFP)