Japon : des chercheurs inventent une montre alimentée par la sueur !

15 avril 2021 à 11h00 par Julia Maz-Loumides

Une équipe de chercheurs de l’Université des sciences de Tokyo a imaginé une montre qui serait alimentée par un élément chimique, le lactate, contenu dans la transpiration.

ALOUETTE
Crédit: Pixabay

Avis aux sportifs, suer pourra bientôt vous permettre de recharger votre montre ! C’est ce que rapportent nos confrères de 20 Minutes après une étude des chercheurs de l’Université des sciences de Tokyo publiée dans la revue Journal of Power Sources.

Le principe est simple : un bandage en papier, sur lequel sont installées plusieurs biopiles, est placé autour de votre bras. Lors d’un exercice, le lactate contenu dans votre sueur réagira chimiquement avec un enzyme situé au niveau des électrodes des biopiles. Le courant électrique obtenu permet d’alimenter la montre !

Le bandage hydrofuge, qui permet de récolter le lactate présent dans la sueur, est un dispositif avancé qui offre une production de masse rentable. Il peut être porté sur le bras ou l’avant-bras. Si l’idée d’utiliser la transpiration comme énergie n’est pas nouvelle, le produit des chercheurs japonais semble être le plus abouti de ces dernières années. "Le rendement de la conception proposée est plus élevé que ceux des piles à biocarburant lactate précédemment rapportées", indique le rapport repris par le média.

La suite ne dépend plus que du sportif : il va falloir y mettre un peu du sien !