Justice : 12 étudiants vendéens jugés pour des actes homophobes

18 juillet 2019 à 7h04 par Fabienne Lacroix

12 étudiants vendéens sont appelés à comparaître jeudi devant le tribunal correctionnel de la Roche-sur-Yon.<br /> Ils sont soupçonnés d’actes homophobes commis au printemps dernier.

ALOUETTE
Un palais de justice

11 hommes et une femme à la barre

Les 12 prévenus, parmi lesquels se trouvent 11 hommes et une femme âgés de 18 à 22 ans, se sont présentés à la barre du tribunal, dans une salle d'audience comble.

Ils doivent répondre d'injures homophobes et d'entrave à la liberté de réunion, ainsi que, pour certains, de violences et de vol.

Le 18 mai, ils avaient participé au saccage d'un stand LGBT installé place Napoléon, à la Roche-sur-Yon dans le cadre de la journée internationale de lutte contre l’homophobie.

La scène avait été filmée avant d’être largement diffusée et partagée sur les réseaux sociaux.

Au final, 18 personnes avaient été identifiées : 13, d'entre elles étaient inscrites comme étudiants à l’ICES, l’institut catholique de Vendée.

Conseil de discipline

L’établissement avait alors réuni un conseil de discipline, qui a décidé d'exclure définitivement 2 étudiants.

Un autre avait également été exclu, avec toutefois la possibilité de se réinscrire au bout d’un an.

9 étudiants avaient écpoté d’une exclusion avec sursis assortie de travaux d’intérêt général. Quant au dernier, il avait reçu un blâme.

Les étudiants exclus avaient écrit à l'évêque de Luçon, également chancelier de l'ICES, pour le "supplier" d'oeuvrer à leur réintégration. Mais aux yeux de Mgr François Jacolin, les sanctions prononcées étaient "justifiées et proportionnées à la gravité des fautes de chacun".

 (avec AFP)