Keynote d’Apple : annonce de l’iPhone 12 et autres surprises

13 octobre 2020 à 12h30 par Julia Maz-Loumides

Ce mardi 13 octobre, à 19 h, la keynote d’Apple sera diffusée en live sur Youtube. L’iPhone 12 serait la star de la soirée tandis que des incertitudes planent autour d’un casque, de traceurs ou encore d’une nouvelle enceinte.

ALOUETTE
Le live démarrera à 19 h ce mardi 13 octobre 2020.
Crédit: Capture d'écran | YouTube

Après la première keynote 2020 d’Apple en septembre où la marque présentait ses nouveaux iPad et iWatch, c’est au tour de l’iPhone de faire son entrée. Pour ce lancement, pas de cérémonie dans le théâtre Cupertino mais une vidéo pré-enregistrée mise en ligne dès 19 h ce mardi 13 octobre sur Youtube.

Quatre iPhone différents

L’iPhone 12 devrait être annoncé dès le début. Décliné en quatre versions comme son prédécesseur, il serait possible d’acheter ce nouveau modèle en mini, en normal, en pro ou en pro max. Toutes les rumeurs d’internet se propagent bien vite pour déterminer quelles seront les nouveautés de ce modèle. Il semblerait que l’écran aura des bords plats, rappelant l’iPhone 4 et 5 ; le module photo à l’arrière serait amélioré notamment dans les déclinaisons Pro pour de meilleures performances en réalité augmentée. Il pourrait être un peu moins épais que l’iPhone 11, mais plus large et plus long de quelques millimètres.

Surprises et rumeurs

De nombreuses rumeurs circulent au sujet de cette keynote, la course à celui qui dévoilera les sorties les plus plausibles prendra fin à 19 h. En attendant, il est dit que la nouvelle enceinte connecté HomePod mini pourrait faire son apparition. À quelques semaines de Noël, elle viendrait concurrencer le marché avec son petit prix et son petit format.

Moins répandu, le casque Apple est pourtant attendu de pied ferme. Annoncé depuis plusieurs années, les consommateurs n’en voient pas l’ombre. L’AirPod Studio pourrait sortir vite, ou se faire attendre encore quelques temps. De même pour les AirTags : des petits badges à coller sur les objets de son choix, permettant la géolocalisation. Les rumeurs courent mais rien d’officiel n’est annoncé sur ces traceurs qui poseront, à coup sûr, la question de la protection des données.