Koh-Lanta : un candidat breton dans la nouvelle saison

12 mars 2021 à 11h15 par Marie PIRIOU

Tahiti, Bora Bora, Moorea, Tahaa... La Polynésie française sera mise à l’honneur dès ce vendredi soir pour le retour de Koh-Lanta. Une nouvelle saison inédite à laquelle participe un Breton de 31 ans. Nous l’avons rencontré.

ALOUETTE
Crédit: TF1

Le retour de Koh-Lanta ce soir sur TF1 ! Une nouvelle saison tournée en pleine pandémie l’année dernière en Polynésie française. De nouveaux éléments vont être intégrés lors de cette 22e édition, "des armes secrètes". Parmi les 20 candidats, Jonathan Julien, 31 ans, un Breton originaire de Morlaix (29). Il avait notamment pratiqué l’escalade au sein de l’association morlaisienne Les Danseurs du Roc et il est aujourd’hui moniteur d’escalade dans l’Aveyron, à Millau.

Comment vous êtes-vous retrouvé à participer à la nouvelle saison de Koh-Lanta ?

C’était un rêve d’enfant, je regardais ça quand j’étais gamin avec mes parents. J’aurais aimé que mon père y participe mais il n’a jamais postulé. Vers 20 ans, j’ai commencé à postuler. Ensuite j’ai fait une petite pause, et là, au premier confinement il y a un an, j’ai postulé et ça a marché pour moi. Les premiers jours, c’est impressionnant, on se retrouve avec des inconnus à l’autre bout du monde et face à des caméras mais on arrive à faire face. Et puis on est là pour ça, donc faut y aller.

Est-ce que vous vous êtes préparé avant de participer à cette aventure ?

Oui et non. On n’est jamais assez préparé pour ce genre d’aventures. Se retrouver sans rien sur une île déserte, on n’est jamais assez prêt. Je m’étais un petit peu préparé sportivement avec la reprise des sports que je n’avais pas pratiqués depuis longtemps. J’ai notamment fait pas mal de natation. Je ne m’attendais à rien spécialement, j’étais prêt à tout. 

Les règles de l’émission ont évolué cette année avec des armes secrètes. Est-ce que ces nouvelles règles ont vraiment tout changé ?

Oui, déjà qu’avec les règles de base et les colliers d’immunité, on ne sait jamais vraiment comment ça peut tourner. Mais là, avec les armes secrètes, ça rajoute quelque chose, il y a eu des rebondissements. Vous le verrez quand vous regarderez l’émission.

Comment s’est passée la vie en communauté sur le camp ?

Il a fallu que tout le monde trouve ses marques. Chacun a pris des initiatives et a essayé de faire en sorte que tout se passe bien pour le groupe. C’est comme dans la vraie vie, quand on est dans un groupe, on essaye que tout fonctionne bien. Koh-Lanta est une double aventure, c’est une aventure sportive mais c’est aussi une aventure humaine. Le côté humain est vraiment très important ! J’ai beaucoup appris sur l’humain et notamment sur moi-même, je pense que ça m’a fait mûrir et j'ai appris de nouvelles valeurs. 

Comment ça se passe pour vous depuis la fin de l’émission ?

Depuis la fin de l’émission, je suis rentré chez moi et j’ai retrouvé mon petit confort, ma copine, mes copains et la vie a repris son cours.

Si c’était à refaire, vous le referiez ?

Mon sac est déjà prêt, j’attends.

(Entretien retranscrit par Mikaël Le Gac)