L'acteur Sean Connery est mort

31 octobre 2020 à 12h43 par Victoire de Villiers

L'acteur Sean Connery s'est éteint à l'âge de 90 ans.

ALOUETTE
James Bond Kill-Count - Sean Connery
Crédit: Capture d'écran youtube

Il était le premier acteur a avoir incarné James Bond au cinéma

L'acteur Sean Connery, premier visage iconique de James Bond sur grand écran, est mort à l'âge de 90 ans ce samedi 31 octobre rapporte la BBC. Il était mondialement connu grâce, notamment, à ce rôle d'agent secret.

Né le 25 août 1930 dans la pauvreté en banlieue d'Edimbourg en Ecosse, ll avait quitté l'école tôt et s'était engagé à 16 ans dans la Marine.

De retour à la vie civile après trois ans d'armée, il avait alors enchaîné les petits boulots : maître-nageur, maçon, routier mais aussi livreur de charbon, garde du corps et polisseur de cercueil... jusqu'à entamer une carrière dans le culturisme, terminant troisième au concours de Mister Univers 1950.

Il démarre ensuite une carrière d'acteur et endosse pour la première fois le rôle de 007 dans "Dr No" en 1962. Il a incarné à six reprises l'agent secret.

Une carrière couronnée de nombreux prix dont un Oscar, deux Bafta et trois Golden Globes

Sean Connery a gagné un Oscar avec "Les Incorruptibles" et interprété de plus en plus des rôles de père spirituel, dans "Highlander", "Le nom de la rose" ou "Indiana Jones et la dernière croisade".

En 1989, le magazine People l'avait consacré "homme vivant le plus sexy", alors qu'il va allègrement sur ses 60 ans.

L'acteur avait pris sa retraite en 2003, restant immensément populaire. En 2013, il avait été élu acteur britannique préféré des Américains.

Seul son combat pour l'autonomie de son Ecosse natale a fait lever quelques sourcils. Il aurait aussi retardé jusqu'en juillet 2000 son anoblissement par la reine Elizabeth II.

En Ecosse, les hommages pleuvent sur l'enfant du pays. "C'était une légende internationale mais d'abord et avant tout un écossais patriotique et fier", a souligné sur Twitter l'actuelle cheffe du gouvernement écossais, Nicola Sturgeon, rappelant qu'il défendait l'indépendance de l'Ecosse.

(Avec AFP)