Infos

L’Indre fait sa promotion au salon de l’agriculture

22 février 2020 à 07h00 Par Bastien Bougeard
L'agence d'attractivité de l'Indre participe au salon de l'agriculture à partir du 22 février.
Crédit photo : (C) Sarah-Arnould - Indre en Berry

Le département a un stand dédié pour les 8 jours du salon de l’agriculture à Paris. C’est l’agence d’attractivité Indre en Berry qui assurera la promotion du territoire. Objectif : convaincre les visiteurs de venir s’installer dans l’Indre.

Cette date du 22 février a été cochée dans les agendas des élus du département de l’Indre ainsi que pour les représentants de la jeune agence d’attractivité Indre en Berry. Le salon de l’agriculture ouvre ses portes ce jour et l’agence a un stand pour vanter les mérites du département.

Des difficultés à placer l’Indre sur une carte de France

C’est la première grosse opération séduction à ce salon pour l’agence et le défi est de taille. Les responsables vont avoir huit jours pour promouvoir un département qui, il faut l’avouer, est peu connu. « Nous avons rencontré de nombreux acteurs au salon du travail et de la mobilité professionnelle à Paris, se remémore Christophe Dupas le directeur de l’agence d’attractivité. Parmi les contacts que nous avons noués là-bas, 9 personnes sur 10 ne parvenaient pas à situer l’Indre sur une carte de France ». L’agence a donc une grosse opération séduction à mener. 

Convaincre de venir dans l’Indre

Après des forums spécialisés, l’agence d’attractivité se prépare à toucher le grand public. Au programme des dégustations de produits locaux : « 53 producteurs vont être présents, il y aura des rotations pour qu’ils puissent continuer à faire tourner leur exploitation. Il y aura des lentilles, les AOC Valençay (vins et fromages) et Reuilly. Nous organisons aussi des journées thématiques comme le tourisme par exemple. Nous avons donc invité des acteurs spécialisés comme les autocaristes ».

Attirer les 30-50 ans

Chaque année, le salon de l’agriculture accueille près de 50 000 visiteurs en une semaine. En somme, une vitrine importante que l’Indre en Berry souhaite exploiter au maximum : « Dans le cadre du diagnostic territorial que nous avons établi, nous souhaitons attirer majoritairement des personnes de 30 à 50 ans vivant à Paris. C’était une évidence de venir faire la promotion du département au salon de l’agriculture ». Les médecins seront également ciblés par l’agence d’attractivité. Mais quand pourrons nous mesurer les effets de cette opération : « Nous pourrons le voir à chaud en fonction des personnes qui répondent à nos invitations, explique Christophe Dupas. Nous misons également sur la couverture médiatique par rapport à cette participation. Mais là nous serons plus sur du long terme ». Affaire à suivre donc.