La Baule : Un joggeur se jette à la mer pour échapper à un contrôle du couvre-feu

28 février 2021 à 10h34 par Gabriel Macé

Fait-divers insolite en Loire-Atlantique ! Vendredi 26 février, plus d'une heure après le début du couvre-feu, un joggeur a préféré se jeter à la mer pour éviter un contrôle de police.

ALOUETTE
Crédit: Archives / Image d'illustration

Il était aux alentours de 19h, vendredi soir, quand des policiers en patrouille dans une voiture aperçoivent un joggeur à hauteur de l’avenue de Rhuys.

Celui-ci, triathlète entrainé, a voulu éviter de se faire verbaliser et il a bifurqué vers la plage… avant de fuir par la mer, dans une eau frigorifique.

Jérôme, un riverain, a témoigné de la scène auprès de nos confrères de France 3 Pays-de-la-Loire :

"On voyait le joggeur courir sur le remblai, quand une voiture de la BAC est passée dans l'autre sens, elle a fait brutalement demi-tour façon cowboys et elle est revenue à grande vitesse vers le joggeur. […] Le joggeur est descendu sur le sable, le policier l'a suivi, le sportif est entré dans les vagues, comme le policier restait sur place et qu'un autre agent était venu le rejoindre, le joggeur s'est mis à l'eau et à nagé vers le large. Des amis et voisins ont pu le suivre un moment à la longue-vue."

Rapidement, les policiers ont déclenché la mise en place d'un dispositif de secours. La nuit tombait et personne ne peut survivre longtemps dans une eau à 9°c, les sauveteurs en mer sillonnent en long et en large le secteur.

Le Baulois de 52 ans, excellent nageur, est rentré chez lui, discrètement. Après son retour, c’est sa femme qui a appelé la police… Les recherches ont alors été arrêtés, vers 21h45.

Le sportif a écopé d’une amende et il sera prochainement convoqué au commissariat. L’affaire pourrait faire l'objet d'une "qualification pénale" à cause des moyens importants engagés pour lui porter secours… même s’il n’en avait pas besoin.