Infos

La Tremblade : Le Supercross en danger à cause de crapauds

07 novembre 2019 à 11h15 Par Clovis Canivenc
L'avenir du Supercross de La Tremblade est en suspens.
Crédit photo : Capture d'écran | YouTube

Une réunion cruciale pour l’avenir du Supercross de La Tremblade (Charente-Maritime) doit se tenir ce jeudi. Les défenseurs de l’environnement veulent faire arrêter la manifestation pour préserver une espèce protégée de crapauds.

Le Supercross fera-t-il son retour à La Tremblade en août prochain ? En l’état actuel, la réponse est positive puisque le préfet de Charente-Maritime a signé un arrêté, en août dernier, autorisant la tenue de la course de motocross pendant quatre ans. Mais les associations environnementales veulent faire annuler cet arrêté, comme le relate Sud-Ouest.

Une population de crapauds menacée

Cette épreuve du championnat de France se déroule chaque année sur une zone classée Natura 2000. C’est justement sur cette zone qu’une espèce de batraciens, le Pélobate Cultripède, s’est installée.

Selon le décompte d’Obios, une association pour l’étude et la conservation de la biodiversité, la population serait estimée à 600 crapauds. Un chiffre que réfute totalement Robert Hautier, l’organisateur du Supercross.

Pour protéger cette espèce, qui ne sort que durant la nuit, l’arrêté stipule que la manifestation doit désormais se terminer à 22h. « Nous avions l’habitude de terminer vers 23h45. Résultat : on a perdu 2 500 à 3 000 spectateurs et on s’est retrouvé avec un déficit de 24 000 euros. Si on doit repartir dans les mêmes conditions, j’arrête tout », s’est exprimé Robert Hautier, dans les colonnes du quotidien régional.

Une réunion décisive ce jeudi

Insuffisant pour les associations environnementales qui souhaitent faire annuler l’arrêté du préfet. « Aucune course motorisée ne doit avoir lieu ici », affirme un membre de l’association Obios.

Ce jeudi 7 novembre, une grande réunion doit avoir lieu à Rochefort entre les services de l’État et l’organisateur du Supercross. Le fin mot de l’histoire sera-t-il connu ? Pas certain puisque dans cette affaire chaque partie semble déterminée à camper sur ses positions.