Le Conseil d'Etat statue ce mercredi sur le projet éolien de Saint-Nazaire

13 février 2019 à 14h22 par Rédaction Alouette

<p class="rtejustify">C'est ce mercredi après-midi que l'on saura donc si le développement du projet de champ éolien pourra se poursuivre.</p>

ALOUETTE

Sept ans apr�s la naissance de ce projet, le Conseil d?Etat doit statuer ce mercredi apr�s-midi sur le recours d�pos� en septembre 2017 contre l?implantation de 80 �oliennes au large de Saint-Nazaire, plus pr�cis�ment face � La Baule.

Le site retenu se situ� � 12 kilom�tres des c�tes sur le banc rocheux de Gu�rande. Il s?agirait du premier parc �olien en France � �tre install� en mer. D�cid� en avril 2012, il a fait l?objet, depuis, de multiples recours, d?abord devant le tribunal administratif de Nantes, puis devant la Cour administrative d?appel.

La localisation contest�e

Ses opposants se concentrent dans la presqu?�le de Gu�rande, avec Prosimar, l?association pour la protection du site et de l?environnement de Sainte-Marguerite � Pornichet, et le groupement des r�sidents secondaires de la Baule. � Ce qu?on conteste avant toute chose, c?est l?emplacement du projet sur le banc de Gu�rande qui est un banc de faible profondeur avec beaucoup de biodiversit�. Ensuite, c?est � une distance telle que c?est une atteinte � l?horizon marin qui fait partie des atouts de l?activit� touristique de la presqu?�le de Gu�rande �, affirme Alain Dor�, pr�sident de la Prosimar.

Mais plus que ce projet en lui-m�me, c?est l?activit� �olienne qu?Alain Dor� conteste. � Soyons clair, on est contre tout ce qui est �olien qui ne sert � rien. Ces projets-l�, s?ils servaient � quelque chose, on les soutiendrait. C?est une v�ritable escroquerie intellectuelle. On a de l?hydraulique comme renouvelable, du nucl�aire qui fait du bas carbone. �

Mise en service en 2022 en cas de validation

Du c�t� des d�fenseurs, les p�cheurs approuvent le choix d?implanter les 80 �oliennes sur le banc de Gu�rande, pr�servant ainsi des zones de p�ches importantes au large. D?autres associations environnementales Vert pays blanc et noir, Pen Kiriak et Decos sont �galement sur ce projet.

Si le Conseil d?Etat vient � valider le projet, il pourrait �tre mis en service en 2022. L?usine du constructeur d?�oliennes General Electric pr�s de Saint-Nazaire est pr�te.