Infos

"Le (dé)goût des choses simples" : L214 attaque un élevage de porcs Herta

03 décembre 2020 à 14h00 Par Julia Maz-Loumides
Les truies écrasent parfois leurs petits.
Crédit photo : L214

L214 dénonce l’insalubrité et les conditions d’élevage dans une exploitation de porcs située dans l’Allier. L’association compte porter plainte contre Herta pour "mauvais traitements des animaux et tromperie du consommateur".

Dans une vidéo publiée ce mercredi 2 décembre sur YouTube, l’association de défense des animaux L214 dévoile une enquête menée dans un élevage de cochons Herta à Limoise dans l’Allier. "Les truies sont dans de petites cages, si petites qu’elles peuvent écraser leurs petits en se couchant. Des porcelets se coincent les pattes et se retrouvent bloqués", explique la description de la vidéo. Entre juin et septembre 2020, l’association a filmé les conditions de vie insalubres des animaux : "On voit sur les images l’éleveur assommer des porcelets jugés trop chétifs", indique-t-elle dans un communiqué.

Une filière "Préférence"

"Herta nous ment. Les élevages ‘Préférence’ ne sont pas respectueux des animaux et ne fonctionnent pas de façon plus ‘moderne et responsable’ que la plupart des élevages intensifs standards", s’insurge Sébastien Arsac, cofondateur de l’association. En 2013, Herta a créé sa filière porcine "Préférence" dite plus respectueuse des animaux. Pourtant les images montrent des cochons entassés et stockés sur des quais sans nourriture et sans espace, ainsi que des antibiotiques dont certains périmés depuis 10 ans.

L214 exige qu’Herta arrête "l’enfermement des cochons, du sol en béton, des cages individuelles pour les truies et des mutilations douloureuses aux porcelets". L'association a déposé plainte ce jeudi 3 décembre auprès de la procureure de Moulins. Elle a également publié une pétition demandant aux propriétaires de la marque, Nestlé et Casa Tarradellas, de bannir ces pratiques.