Le décollage de la fusée de Thomas Pesquet repoussé d'une journée

21 avril 2021 à 12h18 par Arnaud Laurenti

Le vol habité de la Nasa et de SpaceX vers la Station spatiale internationale (ISS), prévu jeudi avec notamment à son bord le Français Thomas Pesquet, est reporté d'une journée à cause de la météo, a annoncé l'agence spatiale américaine mercredi.

ALOUETTE
Crédit: Twitter | Nasa

Le vol devrait avoir lieu ce vendredi à 5h49 (11h49 heure française) au lieu de jeudi à 6h11 (12h11 heure française), à cause "de conditions météorologiques défavorables".

"Même si les conditions autour du site de lancement devaient être favorables pour le décollage, les équipes doivent également prendre en compte les conditions le long de la trajectoire de vol", a précisé la Nasa dans un communiqué.

La mission décollera du centre spatial Kennedy, en Floride.

L'agence spatiale américaine "prévoit une probabilité de 90% de conditions météorologiques favorables" pour le décollage, et la météo devrait aussi "s'améliorer" le long de la trajectoire de vol.

Le vent reste "la principale préoccupation météorologique" concernant le décollage.

Thomas Pesquet en chef d'équipe

Il s'agit de la deuxième mission de SpaceX vers la Station spatiale internationale depuis que les Etats-Unis ont repris les vols habités vers l'espace, et la première avec un Européen à bord : le Français Thomas Pesquet. Ce dernier prendra la casquette de commandant de bord une fois arrivé dans l'ISS, pour une mission de 6 mois.

Pendant sa mission, l'équipe sera chargée de mener de nombreuses expérimentations scientifiques. Parmi les préférées, selon Thomas Pesquet, l'examen des effets de l'apesanteur sur les organoïdes cérébraux (de mini-cerveaux créés en laboratoire).

Les scientifiques espèrent que ces recherches pourront aider les agences spatiales à se préparer aux missions qui exposeront les équipes aux difficultés de l'espace pour de longues périodes, et même à aider à combattre les maladies du cerveau sur Terre.

Autre élément important de la mission: la mise à niveau du système d'alimentation solaire de la station en installant des nouveaux panneaux compacts qui se déroulent comme un énorme tapis de yoga.

Le premier ministre Jean Castex devait se rendre jeudi au siège du Centre national des études spatiales (CNES) à Paris pour assister au décollage de la mission Alpha. 

(avec AFP)