Le JT de 13 h annulé, un problème technique chez TF1 et LCI !

18 février 2021 à 13h25 par Julia Maz-Loumides

Ce jeudi 18 février, Marie-Sophie Lacarrau n’a pas présenté le journal à 13 h à la suite d’un problème technique chez TF1 et LCI. Un événement inédit dans l’histoire du JT.

ALOUETTE
Crédit: Capture d'écran | Twitter

"Bonjour et bienvenue dans ce 13 h, mais nous n’allons pas passer beaucoup de temps ensemble. Aujourd’hui c’est totalement inédit, nous n’allons pas pouvoir vous proposer votre journal de 13 h", a expliqué Marie-Sophie Lacarrau aux français ce jeudi 18 février.

La première chaîne privée d’Europe en termes d’audience à dû annuler son journal, bien qu’il ait pu reprendre à 13 h 38, pour une version raccourcie de 17 minutes. La chaîne d’information en continu LCI a également été touchée par cette panne information survenue quelques minutes avant la diffusion du journal.

"Nous ne sommes pas en mesure de diffuser un seul reportage. Nous avons ici un énorme problème technique. Alors croyez-le bien, nous en sommes évidemment désolés. Nous vous prions de nous excuser. Nous allons devoir en rester là, je le redis c’est absolument inédit. Par correction je tenais à prendre l’antenne pour vous dire cela et puis pour vous dire aussi que si ce problème venait à se rétablir et bien nous reviendrions à l’antenne évidemment", a continué la nouvelle présentatrice du 13 h avant qu’un reportage ne prenne le relais.

Marie-Sophie Lacarrau est finalement réapparue à 13 h 38, annonçant que TF1 et LCI ont pu récupérer une partie de leurs outils. "Nous sommes en mesure de prendre l’antenne, et on essaie de retrouver nos habitudes avec les prévisions météo d’Evelyne Dhéliat !".

Sur les réseaux sociaux, les internautes n'en reviennent pas : pour beaucoup, en 15 ou 20 ans de fidélité au journal de la mi-journée, cela n'est jamais arrivé. Du côté de France 2, Julian Bugier s'est autorisé un peu d'ironie à la fin de son JT de 13 h qui a probablement enregistré une meilleure audience qu'à l'accoutumé: "C’est la fin de ce journal, merci de votre fidélité, bienvenue à nos nouveaux spectateurs, nombreux parait-il aujourd’hui".