Le point sur les manifestations d'agriculteurs dans l'Ouest

22 janvier 2016 à 10h50 par Rédaction Alouette

ALOUETTE
[scald=2182:full {"link":""}]
Les manifestations d'agriculteurs entam�es mercredi dans les C�tes-d'Armor font boule de neige dans l'Ouest, notamment � Rennes o� les �leveurs d'Ille-et-Vilaine sont venus crier leur d�tresse devant la pr�fecture vendredi � l'aube, a constat� un photographe de l'AFP.

D�s 06H30, une cinquantaine d'�leveurs de porcs et de producteurs de lait se sont rassembl�s � l'appel des Jeunes agriculteurs (JA) et de la F�d�ration d�partementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) devant la pr�fecture de r�gion avec une dizaine de tracteurs, selon la pr�fecture.

Une d�l�gation a �t� re�ue par le pr�fet et les manifestants se sont ensuite rendus en cort�ge � travers le centre-ville pour gagner le si�ge de l'Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne pour aborder le sujet de la restructuration des fili�res, a expliqu� � l'AFP Christian Mochet, de la FDSEA 35.

Ils ont accroch� une banderole sur les grilles pendant que les tracteurs bloquaient l'acc�s � l'hypermarch� Leclerc situ� � proximit�.

A Saint-M�loir-des-Ondes, pr�s de Saint-Malo, une cinquantaine de tracteurs �taient rassembl�s vendredi matin avant une manifestation pr�vue dans la ville portuaire en fin de matin�e.

Jeudi soir � Quimper, plusieurs dizaines d'agriculteurs en col�re ont multipli� les actions coups de poing en d�versant du fumier et en incendiant des pneus, avant d'�tre d�log�s par les forces de l'ordre. Dans le m�me temps, d'autres manifestaient � Laval, tandis que dans la journ�e les �leveurs sarthois s'�taient �galement mobilis�s.

Dans la Manche, le Calvados et l'Orne, les JA ont men� jeudi soir des actions "d'avertissement" devant une petite quinzaine de sites industriels, des laiteries pour la plupart, mais aussi quelques abattoirs, sans qu'aucune d�gradation n'ait �t� relev�e, a-t-on appris vendredi aupr�s des gendarmes.

"C'est une premi�re alerte. On va poursuivre les actions dans les prochaines semaines. On va pas se r�signer seuls dans nos exploitations", a affirm� Guillaume Larchev�que, pr�sident des JA de l'Orne, lors d'une action � Gac� jeudi soir.

Mercredi, les agriculteurs des C�tes-d'Armor avaient ouvert les hostilit�s en bloquant enti�rement un axe majeur de la Bretagne nord, la RN12 (plus de 60.000 v�hicules/jour), � proximit� de Saint-Brieuc, qu'ils ont quitt� jeudi matin dans le calme � l'invitation des forces de l'ordre.

Ils ont encore multipli� les actions jeudi sur cet axe Rennes-Brest, notamment pr�s de Guingamp, o� la N12 �tait toujours ferm�e � la circulation vendredi matin, le temps de remettre la chauss�e en �tat. Les agriculteurs costarmoricains ont pr�venu qu'ils allaient continuer leurs actions.

Les �leveurs tirent depuis des mois la sonnette d'alarme en raison des cours trop bas, inf�rieurs aux co�ts de production, auxquels le porc, le lait et la viande bovine sont achet�s par les industriels de la transformation.

Les syndicats veulent �galement obtenir l'engagement des distributeurs et des industriels pour que les n�gociations commerciales annuelles en cours se fassent dans le respect d'un prix �quitable revers� au producteur et de la transparence sur la r�partition des marges tout au long de la fili�re.