Législative en Touraine : certains électeurs n’ont pas reçu les professions de foi

1er juin 2021 à 7h03 par Bastien Bougeard

Imbroglio dans la campagne pour l’élection législative partielle de la 3e circonscription d’Indre-et-Loire. La préfète du département a demandé des explications ce 31 mai à la société chargée de poster les professions de foi des candidats, car certains électeurs n’ont rien reçu.

ALOUETTE
Crédit: Archive

Une abstention élevée et une polémique. Voilà à quoi se résume le premier tour de l’élection législative partielle de la 3e circonscription d’Indre-et-Loire. Selon La Nouvelle République, des habitants, appelés à voter dimanche n’ont pas reçu les professions de foi des candidats.

Une candidate n’a pas reçu les professions de foi 

Ce pourrait être une des clefs pour expliquer un taux de participation exceptionnellement faible dans la circonscription. Il était inférieur à 20 % pour le premier tour. Une situation a laquelle a été confronté une des candidates au scrutin, la socialiste Murielle Riolet, qualifiée pour le second tour. Le maire de Chambray-lès-Tours, Christian Gatard, confie que les quartiers ouest de sa commune n’ont pas eu les professions de foi dans leurs boîtes aux lettres : « On peut estimer qu’un tiers des électeurs de Chambray n’ont rien reçu ».

Un prestataire montré du doigt

Une situation qui déplaît à la préfecture d’Indre-et-Loire. Le problème viendrait de la société Adrexo, chargée de l’impression et de la distribution des documents. Une note a été envoyée aux communes concernées pour évaluer la situation et cette distribution partielle des documents a été signalée au ministère de l'Intérieur. La préfète aurait mis en demeure la société pour que ce phénomène ne se reproduise pas pour le second tour qui doit se tenir le 6 juin prochain. Pour rappel, la candidate UDI, Sophie Métadier est en ballotage favorable après avoir recueilli 45 % des suffrages exprimés. Elle sera opposée à Murielle Riolet.