Les Herbiers-Chambly : pour le président de Chambly "c'est 55/45"

16 avril 2018 à 15h48 par Rédaction Alouette

<p><span style="color:#000000"><span style="font-size:14px"><span style="font-family:arial,helvetica,sans-serif">La pression monte pour les vendéens des Herbiers. A la veille de la très attendue demi-finale de Coupe de France contre Chambly, nous avons demandé au président de Chambly son sentiment sur la rencontre de mardi.&nbsp;</span></span></span></p>

ALOUETTE

La pression monte pour les vend�ens des Herbiers. A la veille de la tr�s attendue demi-finale de Coupe de France contre Chambly, nous avons demand� au pr�sident de Chambly son sentiment sur la rencontre de mardi. 

" Pour moi c'est du 55/45 pour les Herbiers parce qu'ils auront quand m�me l'avantage du public. Mais c'est vrai que nous sommes deux formations tr�s proches, deux clubs qui se ressemblent un peu. Tout est possible", affirme Fulvio Luzi, le pr�sident de Chambly. 

Le dirigeant du club de l'Oise l'assure: "Il n'y a pas de pression pour l'instant. On a essay� de d�passionner la rencontre. On est dans une ambiance tr�s tranquille et tr�s ludique. Nous allons aborder ce match d�termin�s, mais tr�s d�contract�s. On a expliqu� aux joueurs que ce match n'est pas la chance de leur vie, ce sera juste un souvenir �norme. Donc il faut le d�guster, et si �a se termine mal, ce n'est pas la fin du monde". 

"Pour un club comme le n�tre c'est un moment historique, poursuit-il, et je ne veux pas manquer une minute, ni venir parasiter mon bonheur et mon plaisir par un �nervement ou un stress. Je veux �tre au maximum zen pour ce match. "

M�me son de cloche chez son homologue herbretais, Michel landreau. "On se pr�pare mais on essaie de ne pas mettre trop de pression car on a besoin de trouver du rel�chement et de la "zen attitude". On essaie de profiter des moments car ils seront rares et exceptionnelles. On a besoin de calme et de s�r�nit�, m�me si on ne peut pas �viter cette pression qui monte � mesure que l'on s'approche du match ". 

Un engouement m�diatique � �vacuer

Difficle de rel�cher la pression et de penser � autre chose tant les sollicitations sont nombreuses. Et notamment les sollicitations m�diatiques. "Il ne faut pas que l'on se laisse griser par les m�dias, d�clare l'entra�neur herbretais St�phane Masala. C'est tr�s agr�able, tr�s sympa de parler, mais le sportif doit regarder devant. Il y a un match � jouer, il faut le jouer"

Pas question donc pour le coach vend�en de laisser ses joueurs passer � c�t� de leur match � cause du contexte de la rencontre. M�me s'il avoue que "ce n'est pas un match comme les autres, je ne vais pas faire de la langue de bois", le capitaine des Herbiers Sebastien Flochon demande � ses co�quipiers "de faire abstraction de tout �a, m�me si ce n'est pas facile. Et surtout profiter et se servir du public. Une demi-finale de Coupe de France, on n'en joue pas cinquante dans sa carri�re". 

L'avantage du terrain

C'est dans un stade de la Beaujoire plein � craquer que va avoir lieu la rencontre. Il y aura 35 000 personnes dans les tribunes, dont une grande majorit� qui sera l� pour soutenir les vend�ens. Autre avantage : les joueurs herbretais connaissent d�j� les lieux, puisque c'est l� qu'ils avaient d�croch� leur qualification pour la demi-finale. C'�tait le 27 f�vrier dernier, devant 22 000 spectateurs. 

Pour St�phane Masala, "ce qui est int�ressant, c'est que les joueurs ont int�rioris� un sentiment positif. Quand ils vont se retrouver dans ce lieu, ils vont avoir un sentiment de confort et de bien-�tre. Maintenant, on sait aussi que quand les joueurs de Chambly vont arriver dans ce stade hostile, cela va d�cupler les forces. Quand on se sent attaqu�s, on se solidarise". 

Michel Landreau, lui, compte sur le public pour faire la diff�rence. " On avait vis� 30 000 personnes. Jouer � guichets ferm�s c'est un r�ve. Le public sera vraiment un douzi�me homme. S'il nous pousse, dans la difficult� ou dans le bonheur, c'est ce qui va transcender les joueurs et peut-�tre nous permettre de passer cet obstacle". 

En cas de qualification, ce n'est plus la Beaujoire qu'il faudra remplir, mais le Stade de France. Et c'est tout ce que l'on souhaite aux Herbiers.

Les Herbiers-Chambly, coup d'envoi � 21H ce mardi. La rencontre est � suivre sur Eurosport 2