Lorient: sursis pour quatre "gilets jaunes" jugés pour jets de projectiles sur des policiers

13 février 2019 à 10h48 par Rédaction Alouette

<p>Les prévenus avaient pris part aux affrontements avec les forces de l'ordre samedi dernier à Lanester, dans le Morbihan.</p>

ALOUETTE

Quatre "gilets jaunes" poursuivis pour avoir lanc� des projectiles sur les forces de l'ordre samedi soir � Lanester (Morbihan) ont �t� condamn�s � quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Lorient, mercredi.

Le parquet avait requis quatre mois de prison ferme � leur encontre. Les pr�venus trois hommes et une femme �taient jug�s en comparution imm�diate et trois d'entre eux n'avaient pas d'ant�c�dents judiciaires.

Au 7e jour du mouvement des "gilets jaunes", samedi, environ 1.200 d'entre eux avaient investi un rond-point � Lanester (Morbihan). Face aux 80 policiers mobilis�s, la tension est mont�e lorsque, en fin de soir�e, la dispersion prochaine des manifestants a �t� annonc�e au porte-voix.

"Alors qu'une majorit� de militants se tenait � une certaine discipline", indiquait ce mercredi Kenan Le Berre, pr�sident du tribunal de Lorient, "se sont produits des d�bordements li�s � l'alcoolisation de participants".

Quatre d'entre eux sous l'empire d'un �tat alcoolique avaient �t� interpell�s: une femme de 31 ans et trois hommes de 26, 29 et 36 ans domicili�s dans le Morbihan.

L'un d'eux avait �t� interpell� avec trois boules de p�tanque dans son sac � dos.

A la barre, trois d'entre eux ont reconnu avoir lanc� des cannettes ou des bouteilles en direction des forces de l'ordre, sans l'intention de blesser mais pour "r�pondre � leurs fumig�nes", selon l'un d'eux.

Le quatri�me pr�venu, le seul � compter des mentions � son casier judiciaire, n'a admis que des insultes � l'endroit des forces de l'ordre.

Le vice-procureur Jean-Fran�ois Ochrymczuk a tanc� l'alcoolisation des pr�venu et le comportement "irresponsable" qui en a d�coul�.

Condamn� � une peine avec sursis, ils ne retourneront pas en prison o� trois d'entre eux ont pass� ces deux derni�res nuits.

L'un des pr�venus devra accomplir en suppl�ment 105 heures de travail d'int�r�t g�n�ral.

 

(avec AFP)