Covid-19 : partagez vos messages de soutiens sur Alouette avec #unpeudamour -> en savoir plus
Actu artistes

Maëlle : « Je ne veux pas être porte-parole de ma génération »

25 février 2020 à 07h05 Par Alexandrine DOUET
Un tube, une histoire ! « Toutes les machines ont un cœur » : c’est avec ce titre à la mélodie entêtante que Maëlle, la gagnante de la saison 7 de « The Voice » a fait une entrée fracassante sur les ondes. Un titre écrit par un tandem prestigieux, sa coach Zazie et Calogero.

Dans le nouvel épisode de Morceau de vie, Maëlle que l'on retrouvera bientôt dans la troupe des Enfoirés, nous parle de l'origine de son tout premier single, et de son premier album qui était nommé dans la catégorie « Album Révélation » aux dernières Victoires de la Musique. 

Autodidacte

Elle est la première fille à avoir remporté l’émission « The Voice », ouvrant ainsi la voie à la jeune Whitney, gagnante de la dernière saison en date. Et pourtant c’est un peu par hasard que la jeune femme qui a fêté ses 19 ans en ce début d’année, tente sa chance en envoyant une vidéo à l’émission. On y voit la jeune femme chez elle, simplement assise avec sa guitare reprenant « Price Tag » le tube de Jessie J.

Repérée par la production, Maëlle se retrouve alors sur le plateau de l’émission. Elle n’a jamais pris de cours de chant, n’est pas une habituée des caméras et encore moins des castings, et pourtant c’est avec un aplomb impressionnant qu’elle se présente aux auditions à l’aveugle, faisant se retourner 3 des 4 coachs de l’époque, Mika, Florent Pagny et Zazie. C’est avec cette dernière qu’elle décide de poursuivre l’aventure, livrant par la suite quelques moments d’anthologie, à commencer par un duo très émouvant avec l’inclassable Gulaan, avec la reprise de la balade de Sting « Fragile » lors des battles.

« J’ai été très émue quand j’ai appris que Zazie voulait m’écrire une chanson »

Et après plusieurs semaines de compétition, Maëlle va jusqu’en finale, et remporte la 7e saison du télé-crochet de TF1 avec plus de 55% des suffrages. L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais sa coach Zazie a souhaité accompagner la jeune fille pour l’après - « The Voice ». Maëlle nous a confié avoir été très émue en apprenant que l’interprète de « Je suis un homme » souhaitait participer à l’écriture de son premier album, en signant les textes de deux chansons.

Et c’est un autre grand nom de la chanson française qui a signé la réalisation de ce tout premier opus. Un certain Calogero que Maëlle a rencontré presque par hasard durant l’été 2018, lors du festival des Nuits Bressanes en Saône-et-Loire. Le coup de foudre artistique est réciproque !

« On est un peu pareil avec Calogero. On n’aime pas trop se livrer. Au fil du temps, j’ai pu lui dire que j’avais envie de parler des choses que j’ai pu vivre ».

Et c’est entre deux révisions pour le bac ( qu’elle a obtenu ! ) que Maëlle a dû enregistrer son tout premier album.

Un premier album qui évoque tour à tour des thèmes chers à la jeune femme : le harcèlement scolaire avec « L’effet de masse » ou encore l’emprise des nouvelles technologies sur nos vies avec « Toutes les machines ont un cœur » qui sera son premier single. Ce titre sorti au printemps 2019, devient rapidement un hit incontournable et rentre rapidement dans la tête et le cœur du public.

L’histoire de ce tube à découvrir en écoutant le nouvel épisode de Morceau de vie.

Pour découvrir les prochains épisodes du podcast, n'oubliez pas de vous abonner sur votre plateforme d'écoute préférée. Retrouvez Morceau de Vie notamment sur DeezerSpotify et Apple Podcasts.