Maltraitance animale: L214 met en cause deux élevages fournisseurs des pâtés Hénaff

29 juin 2017 à 9h28 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

L'association de d�fense des animaux L214 a mis en cause jeudi le num�ro un fran�ais des p�t�s et rillettes en conserve H�naff, d�non�ant "les conditions de vie industrielles" des cochons de la marque dans deux �levages du Finist�re.

L'association publie des vid�os qui proviennent "de deux �levages intensifs qui produisent chaque ann�e plusieurs milliers de cochons" et qui fournissent selon elle l'entreprise H�naff.

"Alors que la marque se targue r�guli�rement de +transparence+ et affiche des cochons dans l'herbe sur son site internet, les images, elles, r�v�lent des conditions d'�levage auxquelles les Fran�ais sont massivement oppos�s", �crit dans un communiqu� L214.

"En inscrivant les noms et parfois les photos des �leveurs sur ses produits, mais en ne diffusant jamais aucune image des conditions d'�levage des cochons, la marque entretient subtilement les repr�sentations id�alis�es des consommateurs", reproche encore L214.

Sur les vid�os, comment�es par le chanteur Arthur H, on peut voir le quotidien d'animaux qui grandissent dans des �levages dits conventionnels : les cochons aux queues mutil�s grandissent enferm�s sur un sol en b�ton ajour� o� s'�coulent leurs d�jections. Les images film�es par l'association montrent �galement des cadavres de porcelets entass�s ou un cochon agonisant.

L214 affirme avoir d�pos� une plainte aupr�s du jury de d�ontologie publicitaire et lance une p�tition, demandant aux dirigeants de la marque de "stopper l'enfermement des cochons, l'�levage sur b�ton, les mutilations douloureuses aux porcelets et les cages individuelles pour les truies".

L'entreprise familiale, bas�e � Pouldreuzic, pr�s de Quimper, a imm�diatement r�agi � ces accusations: se disant dans un communiqu� "choqu�e par certaines de ces images", la conserverie bretonne "souhaite que soit prouv� qu'il existe un lien av�r� entre ces images et ses fournisseurs".

Tout en r�affirmant "son attachement au respect des r�gles du bien-�tre animal", la soci�t� H�naff n'en d�nonce pas moins les pratiques de l'association L214, "qui milite pour l'abolition de l'�levage en jouant sur l'�motion et en attaquant des entreprises ou des marques connues du grand public pour choquer, en recourant notamment � des m�thodes ill�gales".

"Avec ces images, conclut-elle, L214 jette l'opprobre sur une entreprise de 110 ans, engag�e depuis toujours pour la qualit� de ses produits. Ses activistes ne visent qu'� la destruction de toute une fili�re au nom d'une id�ologie qui pr�ne l'abolition de la consommation de viande."

dom/kp

 

(AFP)