Marre du démarchage téléphonique ? La CLCV de Touraine donne quelques astuces

25 octobre 2019 à 7h53 par Arnaud Laurenti

Le démarchage téléphonique est devenu une nuisance sérieuse pour de nombreux Français. Face à cette problématique, l'association de défense des consommateurs CLCV diffuse quelques astuces y mettre fin.

ALOUETTE
Les appels pour l'isolation à 1,00€ font partie du lot.
Crédit: Archives

Isolation à 1,00€, assurance habitation ou encore fournisseur d'énergie... Les démarchages téléphoniques polluent de plus en plus le quotidien des Français. La CLCV de Touraine rappelle quelques astuces pour réduire cette nuisance.

Bloctel et liste rouge

Première démarche à entreprendre pour réduire le nombre d'appels, l'inscription de votre numéro de téléphone sur les listes rouge ou orange de votre opérateur afin de ne pas figurer dans les annuaires. Ce service n'est pas systématique mais est souvent proposé gratuitement, alors pensez à vous renseigner !

Le dispositif Bloctel mis en place par le gouvernement est l'une des réponses de l'exécutif à l'augmentation des démarchages abusifs dans un but de préservation des données personnelles. Sur son site internet, le ministère de l'Economie explique qu'en vous inscrivant dans la liste Bloctel "tout professionnel a l'interdiction de démarcher un consommateur", à l'exception de certains cas (journaux, instituts de sondage, associations, ...). L'inscription à Bloctel est gratuite. Si un professionnel contrevient à la règle, le consommateur peut le signaler, ce qui l'expose à une amende pouvant aller jusqu'à 75 000€. En 2018, la Répression des Fraudes indiquait avoir sanctionné plus de 130 entreprises contrevenantes.

Contre les appels ou SMS "fantômes"

Certaines entreprises utilisent les techniques du "spam vocal" (ou ping call). Il s'agit d'un appel émis automatiquement par une société auprès de millions de numéros de téléphone, dans le but "d'inciter l'utilisateur à rappeler le numéro et d'encaisser les frais liés à la communication téléphonique", indique la CLCV de Touraine.

Afin d'éviter les mauvaises surprises, l'association de défense des consommateurs propose d'utiliser un annuaire inversé afin de vérifier si le numéro surtaxé est utilisé frauduleusement. Ce type d'annuaire permet d'obtenir des informations sur un numéro surtaxé : tarif et nature du service proposé par le professionnel notamment.

Sur son site, le ministère de l'Economie rappelle qu'il est également possible de signaler à son opérateur un appel ou un SMS suspect au 33 700. Pour les appels, il suffit d'envoyer un SMS au 33 700 en écrivant "spamvocal" suivi du numéro frauduleux. Pour les SMS, il suffit de le transférer là-aussi par SMS au 33 700, d'attendre la réponse du service, puis d'envoyer le numéro à l'origine du message.

La CLCV rappelle que la multiplication de ces démarchages a donné lieu à de nombreuses dérives et arnaques. L'ADIL alertait d'ailleurs les consommateurs sur les dérives autour de l'isolation à 1,00€.