Mayenne : l’avenir de Pronuptia devant le tribunal de commerce ce mercredi

4 décembre 2019 à 7h07 par Nicolas Mezil

Le tribunal de commerce de Laval étudie ce mercredi les offres de reprise de Pronuptia, l’entreprise spécialisée dans les robes de mariées.

ALOUETTE
Mariage
Crédit: Archives

L’entreprise basée en Mayenne qui emploie 234 salariés, avait été placée mi-septembre en liquidation judiciaire avec poursuite d’activités jusqu’à ce mercredi.

Deux offres de reprise ont été déposées et seront examinées par le tribunal de commerce.

La baisse des mariages

La situation de Pronuptia s’explique par une baisse des mariages. En 2017, 228.000 ont été célébrés en France, contre près de 298.000 en 2000, selon l'Insee.

"Depuis le début de l'année, on a perdu plus de 10% de notre chiffre d'affaires", a souligné Philippe Macé, président du groupe Pronuptia. "Le nombre de mariages n'a jamais été aussi bas et nos trois plus gros mois de l'année (janvier, février et mars) ont été marqués par le mouvement des gilets jaunes."

"Cette année, on n'a pas fait de résultat et on n'a pas pu honorer le paiement de la dette. La sanction, c'est la liquidation", a expliqué Philippe Macé.

9 millions d’euros de dettes à rembourser

Pronuptia compte 41 boutiques. Elle a été placée en redressement judiciaire en 2012 avant qu’un plan de continuation soit adopté en 2013.

Le paiement de la dette de l’entreprise avait été étalé sur 10 ans. Il lui reste toujours 9 millions d'euros à rembourser, selon son président.