Nantes : l'incendie de la cathédrale est "circonscrit", une enquête ouverte

18 juillet 2020 à 8h13 par Arnaud Laurenti

Plus d'une centaine de pompiers sont déployés ce samedi matin autour de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes pour éteindre l'incendie qui s'est déclaré derrière la rosace vers 7h45. Le feu est "circonscrit" annonce le SDIS.

ALOUETTE
Crédit: Twitter | @Johanna Rolland

104 pompiers et 45 engins ont été déployés ce samedi matin pour maîtriser l'incendie qui s'est déclaré à l'intérieur de la cathédrale de Nantes. Le feu est désormais circonscrit. "Nous ne sommes pas sur un scénario Notre Dame" a déclaré le capitaine des pompiers lors d'un point presse. Bien qu'important, le sinistre a fait moins de dégâts que lors du grand incendie de 1972, qui avait quasiment détruit l'édifice.

Enquête ouverte

Sur place, le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a annoncé l'ouverture d'une enquête afin de déterminer l'origine du sinistre. Selon le magistrat, trois départs de feu ont été constatés autour du grand orgue, situé derrière la rosace de la cathédrale. La piste criminelle n'est donc pas écartée. Le parquet a ouvert dans la matinée une enquête pour "incendie volontaire".

"À ce stade, une enquête est ouverte pour incendie volontaire, il n'y a pas de conclusion à tirer maintenant parce qu'on a encore beaucoup d'enquêtes à faire qui peuvent apporter des éléments nouveaux", a précisé le procureur de Nantes. 

"Je serai attentive à ce que tout soit mis en oeuvre pour qu'on puisse déterminer les causes exactes" de l'incendie, a déclaré ce samedi matin la maire de Nantes, Johanna Rolland, qui s'est rendue sur place.

Le Premier ministre, Jean Castex, ainsi que le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, sont attendus sur place dans l'après-midi.

Sur Twitter, Emmanuel Macron a également apporté son soutien aux pompiers engagés sur l'incendie.