Nantes : lever de rideau pour la Compagnie du Café-Théâtre

11 juin 2020 à 10h48 par Alexandrine DOUET

Après quasiment trois mois d’interruption, le théâtre nantais rouvre ses portes ce jeudi soir.

ALOUETTE
La directrice Mathilde Moreau a pris le taureau pour les cornes pour rouvrir le théâtre avant l'été.
Crédit: La Compagnie du Café-Théâtre

« Quand le spectacle va démarrer, quand le noir va s’installer et que le rideau va s’ouvrir, je pense que je vais avoir une petite larme. » s’exclame l’énergique Mathilde Moreau, la directrice de la Compagnie du Café-Théâtre, à quelques heures de la réouverture. 

Jauge limitée à 70%

Le théâtre installé dans le cœur historique de Nantes, à proximité du Château des Ducs, va accueillir de nouveau le public ce soir.  Il s’agit d’ailleurs de l’un des premiers théâtres à rouvrir ses portes en France. À l’affiche la pièce « J’aime beaucoup ce que vous faîtes ». En raison du contexte sanitaire, le théâtre est contraint de limiter sa jauge à 70%. Environ 80 spectateurs pourront donc être accueillis. Ils devront rester masqués. Pas de masque en revanche pour les comédiens. Selon Mathilde Moreau, Il était hors de question d’avoir sur scène des acteurs masqués.

Cette réouverture est un véritable soulagement pour Mathilde et toute son équipe. Le 14 mars dernier, au tout début de la crise  la directrice et l’ensemble de ses salariés s’attendaient à devoir fermer le théâtre mais pas aussi soudainement. «Ç'a été très violent, dramatique […] en plus le jour de la Ste Mathilde… » nous a confié Mathilde Moreau. D’autant plus qu’à cette période tout allait pour le mieux pour la compagnie : « On était en plein élan, tout fonctionnait parfaitement aussi bien au niveau des spectacles que pour la partie événementielle. » Les 12 salariés ainsi que les 9 professeurs de l’École du Rire de la Compagnie ont été mis au chômage partiel durant le confinement.

« On a dû rembourser 25 000 euros de billetterie ! »

L’équipe a donc été contrainte d’annuler et de reporter les spectacles. Parmi les artistes qui devaient se produire ces trois derniers mois, citons Patrick Timsit, Marine Baousson, Raphaël Mezrahi, ou encore le nantais Daniel Camus. Des spectacles pour enfants étaient aussi programmés durant la période des vacances de printemps. Certains spectateurs ont demandé à être remboursés. Un remboursement de billetterie à hauteur de 25.000 euros. Après trois mois de fermeture, le théâtre a perdu 600.000 euros de chiffres d’affaires. Dix-huit dossiers ont été déposés pour tenter d’obtenir des aides. Pour l’heure, toutes les réponses reçues sont négatives. « On ne rentre pas dans les cases » s’indigne Mathilde Moreau qui a rejoint un collectif de plus de 80 théâtres privés de la France entière pour tenter de se faire entendre.

Elisabeth Buffet en résidence cet été

Malgré ces difficultés, Mathilde Moreau garde espoir. Après avoir travaillé sur la nouvelle programmation en seulement dix jours et réfléchi sur les mesures sanitaires à mettre en place, l’heure de la réouverture arrive enfin. Pour elle, il était impossible d'attendre le mois de septembre. La directrice de La Compagnie du Café-Théâtre est ainsi heureuse d'accueillir notamment Elisabeth Buffet en août prochain. C’est l’humoriste elle-même qui l’a contactée tandis que la réouverture des théâtres parisiens n’est pour l’instant pas à l’ordre du jour. Elle viendra ainsi retravailler son spectacle avant la rentrée, du 20 au 22 août.