Nantes : un potager géant et solidaire

18 juin 2020 à 15h37 par Alexandrine DOUET

Pour permettre aux familles les plus modestes d’avoir des légumes frais, la ville de Nantes va planter plus de légumes et moins de fleurs.

ALOUETTE
Les 250 jardiniers municipaux sont aidés par des bénévoles comme ceux ici de l'association EmPowerNa
Crédit: Nantes Métropole

L’idée a germé en plein confinement au sein des équipes des espaces verts de la municipalité (Seve) et du centre communal d’action sociale (CCAS).

50 lieux de plantations

L’opération baptisée « Paysages nourriciers » a été lancée officiellement en début de semaine. Les 250 jardiniers municipaux avec l’aide de bénévoles vont cultiver 10.000 plants de légumes afin de venir en aide aux familles fragilisées par la crise économique et sociale liée au Covid-19.

Tomates, courgettes, pommes de terres et autres salades sont plantées cette semaine dans cinquante lieux disséminés dans onze quartiers de la ville, dans les parcs et jardins de la ville, le jardin des Plantes, le parc du Grand Blottereau, la Pépinière municipale ou encore sur le très chic cours Cambronne et même dans les douves du Château des Ducs ainsi qu’à proximité du muséum d’Histoire naturelle. 25.000 mètres carrés vont ainsi être utilisés pour cette expérimentation dont bénéficieront environ 1.000 foyers.

25 tonnes de légumes locaux

Objectif : récolter 25 tonnes de légumes durant quatre mois, de juillet à octobre. Nantes Métropole rappelle que depuis le début du confinement, la Banque alimentaire a fourni de nombreuses associations en produits frais et secs. Plusieurs milliers de colis alimentaires ont également été distribués entre les mois de mars et mai par la Croix-Rouge, le Secours populaire, les Restos du cœur, le Diaconat protestant ainsi que par les associations partenaires de Nantes Entraide aux familles nantaises en situation précaire.

Cette expérimentation a également une valeur pédagogique, précise la maire Johanna Rolland qui rappelle l’importance de « suivre l’évolution des cultures, rappeler à quelle saison chaque légume se ramasse, les récolter de manière participative, les redécouvrir et apprendre à les cuisiner pour une alimentation saine, de qualité et locale ».

nantes-legumes-remplacent-fleurs-potagers-covid-19-1.jpg (132 KB)

Infographie : Nantes Métropole