ND-des-Landes: des milliers d'opposants rassemblés pour défendre la "Zad"

8 octobre 2016 à 9h19 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Plusieurs milliers d'opposants au projet d'a�roport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) �taient rassembl�s samedi matin sur la "Zad", pour une nouvelle manifestation massive contre le projet.

Cette manifestation, organis�e sur la zone d'am�nagement diff�r� de 1.650 hectares, rebaptis�e par ses opposants "zone � d�fendre", se veut une r�ponse � la menace d'�vacuation par les forces de l'ordre de la Zad et de ses occupants ill�gaux. En �cho � la lutte du Larzac, les manifestants ont �t� invit�s � se munir chacun d'un b�ton et � le planter dans la terre de Notre-Dame-des-Landes pour venir le rechercher en cas de tentative d'expulsion de la Zad.

Peu apr�s 10H00, trois cort�ges se sont �branl�s � travers le bocage nantais, dans une ambiance bon enfant, � partir du nord, de l'ouest et du sud de la Zad, situ�e � une vingtaine de kilom�tres au nord de Nantes.

Grosses chaussures aux pieds et sac au dos, tous les marcheurs �taient munis de b�tons. Beaucoup portaient un autocollant en forme de coeur disant "D�fendre la Zad, c'est vital".

Parmi les pancartes brandies par les uns et les autres, on pouvait lire par exemple: "Ni travaux, ni expulsions" ou "Touche pas � mon campagnol", tandis que des manifestants chantaient "Des b�tons, pas des avions!" ou scandaient "Nous sommes l�, nous serons l', tout en frappant le sol de leurs b�tons.

Cette nouvelle mobilisation, qui se poursuivra dimanche sous d'autres formes, vise � "emp�cher toute agression contre la Zad" et � "mettre des b�tons dans les roues du projet". Les opposants, qui m�nent depuis quinze ans une intense occupation du terrain parall�lement � une toute aussi fr�n�tique bataille juridique, en avait fix� la date d�s juillet, peu apr�s la victoire du "oui" au r�f�rendum local sur le projet de transfert et la confirmation par l'ex�cutif qu'il serait r�alis�.