Plainte de l'hôpital de Saint-Nazaire après la diffusion d'une photo d'un enfant mort-né

8 juin 2015 à 13h26 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Le centre hospitalier de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) a port� plainte apr�s la diffusion sur le site internet d'un photographe d'une diapositive d'un enfant mort in utero dans ses anciens locaux, a-t-on appris lundi aupr�s de la direction de l'h�pital.

L'h�pital de Saint-Nazaire a port� plainte le 2 juin aupr�s du commissariat de la ville pour intrusion, vol et diffusion d'images portant � l'atteinte de la vie priv�e, au lendemain de la d�couverte de la mise en ligne d'une photographie d'un enfant mort-n�, a indiqu� � l'AFP le directeur du centre hospitalier (CH), Francis Saint-Hubert.

"L'h�pital se d�fausse en se retournant contre moi (...) alors que j'ai os� d�noncer cette affaire que je trouve clairement sordide", a r�agi le photographe, Alexis Dor�, originaire de Dijon, qui a publi� � l'automne 2014 sur son blog plusieurs photos de l'h�pital d�saffect� depuis son d�m�nagement en 2012, dont celle d'un enfant mort in utero.

Il a expliqu� � l'AFP avoir p�n�tr� en ao�t 2014 sur le site, surveill� par des cam�ras, "en pleine journ�e" et sans "forcer la porte".

"Quand je suis entr� dans l'h�pital, j'ai trouv� une porte grande ouverte, et dans une pi�ce, j'ai vu un carton ouvert, � m�me le sol, avec une centaine de diapositives d'enfants morts-n�s, avant et apr�s avoir �t� autopsi�s, avec le nom des familles sur chacune d'elles", a-t-il affirm�, ajoutant qu'il avait "pris quelques bo�tes de diapos dans un sac � dos (...) par bonne conscience".

�voquant dans un communiqu� un "dysfonctionnement", le centre hospitalier "reconna�t sans r�serve que ces photographies auraient d� �tre r�cup�r�es au moment de son d�m�nagement vers la cit� sanitaire en 2012".

"Ces diapositives sont des doubles qui �taient destin�s � des analyses cliniques. Il ne s'agit pas de pertes de dossiers m�dicaux qui eux, ont �t� d�m�nag�s en toute s�curit� dans les nouveaux locaux d'archives lors du d�m�nagement", est-il pr�cis� dans le communiqu� de l'h�pital.

asl/axt/it

(AFP)