Infos

Revivez le showcase de Julien Doré comme si vous y étiez !

21 octobre 2020 à 13h02 Par Julia Maz-Loumides
Julien Doré s'est produit devant dix auditeurs lors d'un showcase très privé Alouette.
Crédit photo : Alouette

Ce mardi 20 octobre 2020, quelques auditeurs ont eu la chance de passer une soirée très privée dans les studios d’Alouette avec Julien Doré. Le chanteur a interprété rien que pour eux certains de ses nouveaux titres, accompagné de son clavier et de son fidèle ukulélé. Revivez cette soirée exceptionnelle signée Alouette !

Dès le petit matin, toutes les équipes techniques d’Alouette se pressent. Dans une des salles du bâtiment, la scène se prépare. Un clavier, un micro, quelques caméras et seulement dix chaises placées face à cette installation. Dès 19 h, Julien Doré y donnera un showcase très privé devant une poignée d'auditeurs ayant gagné leur sésame à l'antenne.

Tandis que la star du soir arrive dans nos studios, les interviews peuvent commencer.

16 h 30

Tout de noir vêtu, de nombreux bracelets à ses poignets, Julien Doré foule la moquette rouge d’Alouette. Son planning chargé de la soirée commence : dans une petite pièce à l’abri des regards, il enregistre le podcast "Morceau de Vie" en compagnie de notre journaliste Alexandrine Douet. Le chanteur, détendu, discute de son nouvel album, du processus de création et de la situation difficile que traverse le milieu de la culture. Sur son visage, derrière une barbe de quelques jours, un sourire en coin est toujours vissé : l’artiste semble à l’aise en toutes circonstances, heureux de s’imaginer rejouer devant un public. Il passe de grandes salles remplies de spectateurs à un showcase privé intimiste en compagnie de dix auditeurs. L’exercice n’est pas le même, mais ce moment privilégié lui plaît tout autant.

17 h

Julien Doré découvre sa scène et débute les balances. Il commence par poser sa voix au micro, alternant les chansons pour régler au mieux le son. Puis, après un lavage de main au gel hydroalcoolique, il frôle le clavier des doigts. Les choses sérieuses peuvent démarrer. L’artiste fait tomber sa veste, enlève certains de ses bracelets et joue quelques notes sur son piano du soir. Son débardeur blanc laisse entrevoir de nombreux tatouages tandis que ses bras se croisent et se décroisent au-dessus du clavier. L’équipe technique vogue autour de lui, en nombre restreint pour respecter les mesures de distanciation. Deux caméras sont installées de part et d’autre de la pièce pour enregistrer sa performance du soir. Une autre se trouve au bout de son micro. Après quelques accords sur son ukulélé, le chanteur semble fin prêt pour ses spectateurs. Une dernière note résonne dans la salle.

18 h 15

Devant les grilles d’Alouette, la dizaine d’auditeurs invités commence à arriver. À l’intérieur des studios, Julien Doré se prête au jeu des interviews pour les réseaux sociaux après être passé au maquillage. Les minutes défilent très vite et les spectateurs passent la porte d’entrée, dans un mélange d’excitation et d’impatience. Au milieu de cette petite foule, un jeune garçon semble particulièrement content. Du haut de ses 8 ans, Lauric sera de loin le plus jeune spectateur de la soirée. Tous s’installent à l’étage, dans des sièges séparés d’un mètre et demi.

Julien Doré coulisses showcase privé Alouette

19 h 10

Sous les applaudissements de toute la salle et les présentations de notre animatrice Julie, le chanteur aux longues boucles blondes s’installe à son piano. Il répère déjà Lauric, au premier rang, et discute avec lui de la pluie et du beau temps. Quelques instants après, les premières notes de "Nous" résonnent au ukulélé. Certains auditeurs tapent déjà la mesure du pied, discrètement, dans cette salle très intime aux airs de salon familial.

Pour cette soirée, pas de liste de chansons déjà prête, Julien Doré préfère demander à la dizaine de spectateurs ce qu’ils veulent entendre. "La Fièvre ?", demande une jeune femme. "Ah… je ne l’avais pas prévu ce soir, je ne connais pas les accords par cœur, mais c’est parti !",  s’exclame le chanteur. Artiste et public se mettent à chanter le refrain en cœur, ce concert se joue à plusieurs dans cette salle cosy où la musique dépasse les murs. Julien Doré en profite pour remercier la seconde star de cette pièce, Lauric, qui chante toutes les chansons avec lui. Il gagne même le droit de choisir la prochaine : "Coco Câline". S’en suivent plusieurs de ses titres, "La bise", "Kiki" ou encore "Waf", au ukulélé ou au piano, transportant les auditeurs dans ses univers tantôt mélancoliques, tantôt loufoques.

Après une interlude "Joyeux anniversaire" pour l’une des auditrices (encore joyeux anniversaire Anastasia !), en duo avec Lauric, les autres y vont tous de leur petite proposition. Tout le monde se met d’accord sur "Sublime & Silence" - et ce dernier s’installe dans la pièce.

Quelques minutes plus tard, l’un des spectateurs se lance pour une question "Comment écris-tu ?", demande-t-il. "J’écris à des moments bizarres, plaisante Julien Doré, chaque fois que je finis une tournée, je me demande si je vais être foutu de réécrire une chanson, et surtout qu’elle ait du sens pour s’inscrire dans un nouvel album. Je n’écris pas pendant une tournée. Je me demande quand ça va revenir. Cette fois, c’était chez moi dans les Cévennes, sur mon piano droit".

Dans un moment d’échange unique avec le chanteur, les auditeurs semblent suspendus aux lèvres de celui qui raconte comment l’inspiration lui vient. Il continue : "Il faut savoir que je ne connais pas le solfège. Je trouve des accords, je mémorise ce qui me plaît et à un moment il y a un démarrage, je cherche, et je trouve. Puis mon texte se construit autour d’un sujet dont je veux parler, et je vois vers quoi ça m’amène". Est-ce qu’il compose toujours avant d’écrire ? La réponse est oui, sauf pour "Lampedusa", la seule chanson de son nouvel album qu’il a imaginé avant d’en créer les accords. L’artiste en profite pour la jouer, un moment de douceur pour ces dernières notes posées sur le clavier. "Et voila comment naît une chanson", termine-t-il.

Julien Doré showcase très privé Alouette

20 h

"C’était très stressant pour moi ce petit comité, merci d’être venu, ça fait partie des petits temps précieux en ce moment. C’était un plaisir d’être avec vous, prenez soin de vous et j’espère à très vite !", conclut Julien Doré avant de poser pour quelques photos souvenirs. Les auditeurs quittent deux par deux la salle, un large sourire aux lèvres, et récupèrent même une petite pochette cadeau contenant une affiche et un album dédicacés.

Les yeux pétillants, Lauric saisit son sac et sort de la radio, des chansons et de beaux souvenirs pleins la tête.

Nous aussi.

>> Revivez en images le showcase ultra-privé de Julien Doré dans les studios d'Alouette !