Rochefort : Mélanie Laurent recherche des figurants pour un film

6 octobre 2020 à 5h00 par Arnaud Laurenti

L'actrice et réalisatrice sera dans les environs de Rochefort entre la mi-novembre et janvier 2021 pour le tournage de son film "Le bal des folles", adaptation du roman du même nom de Victoria Mas.

ALOUETTE
Crédit: Christian Black | Netflix

Mélanie Laurent et Lou de Laâge poseront leurs caméras dans les environs de Rochefort entre la mi-novembre et janvier 2021 pour le tournage du long-métrage "Le bal des folles", adaptation du roman de Victoria Mas. Pour les besoins du film, l'équipe recherche des figurantes afin d'interpréter les "Aliénées" du servirce du Dr Charcot de l'hôpital de la Salpêtrière : des femmes au physique particulier.

Les profils recherchés sont les suivants :

- des femmes 16 ans minimum, ayant une particularité, une différence pouvant aller d’une brûlure à une cicatrice, d’un handicap physique à un handicap mental léger.

- des femmes 16 ans minimum, pouvant jouer le handicap à travers leurs corps notamment des comédiennes et danseuses étant circassiennes ou contorsionnistes.

- des femmes 16 ans minimum, très maigres (à l’aise avec leurs corps, capable de le montrer).

- des femmes 16 ans minimum, très rondes (à l’aise avec leurs corps, capable de le montrer).

Les figurantes joueront les "Aliénées", à l'époque considérées comme folles et enfermées en raison de leur handicap, physique ou mental.

Pour postuler, les détails sont à retrouver sur figurants.com.

Le synopsis du roman "Le Bal des folles" de Victoria Mas est le suivant : Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles, d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques. Ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.