Royaume-Uni : Une femme tombe enceinte en pleine grossesse

19 avril 2021 à 15h00 par Emma Piau

Rebecca Roberts, une Britannique de 39 ans, a accouché de jumeaux qui n’ont pas été conçus au même moment. Ce phénomène, appelé superfétation, est extrêmement rare.

ALOUETTE
Crédit: Unsplash

Les jumeaux Noah et Rosalie ont été conçus à trois semaines d’intervalle. Lors de la première échographie, l’obstétricien avait pourtant été clair : Rebecca, leur mère, ne portait qu’un seul enfant. Alors, lors de la troisième échographie, à douze semaines de grossesse, lorsque le médecin remarque que Rebecca porte soudainement deux bébés, c’est le choc !

La superfétation, un phénomène d’une grande rareté

Ce phénomène rarissime est une superfétation : une grossesse qui se déclenche alors qu'une première est déjà en cours. Dans ce cas, "les ovules sont libérés de l’ovaire à deux moments distincts, avant d’être fécondés puis de s’implanter dans l’utérus", explique David Walker, gynécologue-obstétricien au Royal United Hospital de Bath, à ABC News. "Nous étions inquiets parce que le deuxième jumeau était beaucoup plus petit. Ce n’est qu’en effectuant régulièrement des scanners et en constatant que le taux de croissance était constamment en retard de trois semaines que nous avons compris qu’il s’agissait d’une superfétation", ajoute-t-il.

Des soins intensifs pour les jumeaux

Face à cette grossesse exceptionnelle, l’accouchement de Rebecca a été déclenché à 33 semaines, contre 40 environ normalement, car le plus jeune des jumeaux ne pouvait se développer correctement en raison d’un problème avec son cordon ombilical. Les deux bébés sont nés par césarienne, le 17 septembre 2020. Noah pesait 2,09 kg et sa petite sœur, Rosalie, seulement 1,2 kg. Les jumeaux ont donc été immédiatement admis dans une unité de soins intensifs néonatals, pendant trois semaines pour Noah et plus de trois mois pour Rosalie.

Aujourd’hui, les deux bébés se portent bien et Rosalie va bientôt, selon sa mère, rattraper la taille de son frère.