Soldes d’hiver : les magasins de La Rochelle incités à rester ouverts entre midi et 14h

20 janvier 2021 à 7h05 par Fabienne Lacroix

Les cartes bleues vont chauffer. Coup d'envoi aujourd'hui des soldes d''hiver, qui ont été repoussés de deux semaines cette année à cause de la crise sanitaire. Comment les magasins vont-ils s'adapter à la situation ? Entretien avec Madeleine Sagot, chargée de communication du City Club de La Rochelle, l’association des commerçants du centre-ville.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Les soldes d’hiver débutent ce mercredi dans un contexte morose pour les commerçants. Selon une étude publiée ce mardi, 70% des français comptent profiter des bonnes affaires, mais seulement la moitié d’entre eux vont privilégier les achats en ligne, crise sanitaire et couvre-feu oblige.
Les commerçants vont donc devoir s’adapter. Les explications de Madeleine Sagot, chargée de communication du City Club de La Rochelle, l’association des commerçants du centre-ville.

Que proposez-vous pour attirer les clients dans les commerces du centre-ville en cette période de soldes ?

On a fait des aménagements, on a notamment invité tous les commerçants à ouvrir sur l’heure de midi, cela va donc permettre aux clients de venir quand ils veulent et quand ils peuvent.

Comment rassurez-vous les clients face aux risques sanitaires ?

Il y a de la crainte de la part de certains clients, il y en a même qui ne viennent plus en centre-ville faire leurs achats, beaucoup commandent sur internet par peur d’attraper la Covid-19. Il y a pourtant du gel hydroalcoolique partout, les commerçants comptent le nombre de clients et refusent l’accès à leurs commerces aux personnes qui ne sont pas masquées. Toutes les règles sanitaires sont vraiment respectées !

Craignez-vous de voir la clientèle s’en aller ailleurs étant donné que les bars et les restaurants sont toujours fermés ?

Les clients qui viennent d’ailleurs ont leurs petites habitudes, les bars et les restaurants font habituellement partie intégrante de leur parcours pendant les soldes, il y aura donc peut-être un manque à gagner à cause de ces fermetures.

(Propos retranscris par Mickaël Le Gac)