STX France choisit Kership comme repreneur pour son chantier STX France Lorient

20 mai 2016 à 12h04 par Rédaction Alouette

<p>Le groupe de chantiers navals STX France a annoncé vendredi dans un communiqué qu'il avait choisi Kership, co-entreprise entre le chantier naval breton Piriou et DCNS, pour la reprise du chantier STX de Lanester (Morbihan), STX France Lorient.</p>

ALOUETTE

Le groupe de chantiers navals STX France a annonc� vendredi dans un communiqu� qu'il avait choisi Kership, co-entreprise entre le chantier naval breton Piriou et DCNS, pour la reprise du chantier STX de Lanester (Morbihan), STX France Lorient.

Cette annonce intervient alors que dans un communiqu� commun re�u jeudi, Kership et Constructions m�caniques de Normandie (CMN), tous deux candidats � la reprise de ce chantier, avaient annonc� avoir convenu de l'utilisation partag�e de STX Lorient, quel que soit son futur propri�taire.

"Chacune des propositions pr�sentait tout d'abord de bonnes garanties pour les salari�s ainsi que l'assurance du maintien de (la, ndlr) capacit� industrielle, point essentiel pour l'ensemble de la fili�re navale fran�aise", souligne STX France dans un communiqu�. "La direction de STX France apr�s examen attentif des deux offres a d�cid� de poursuivre les discussions avec le seul candidat Kership en vue de conclure la vente au cours de l'automne prochain".

Dans leur communiqu� commun, CMN et Kership indiquaient que leurs entreprises �taient "arriv�es � la conclusion que l'accentuation d'�changes et de coop�rations cibl�es pourrait �tre b�n�fique pour chacune d'elles ainsi que pour l'ensemble de la fili�re navale fran�aise". Ainsi, elles avaient "d�cid� de maintenir leurs offres en l'�tat et que, d�s que l'une d'elles aura �t� retenue, un accord d'utilisation partag�e des capacit�s industrielles du site du Rohu sera mis en place", assurait le document, sans plus de d�tail.

Les deux soci�t�s, seules en lice, avaient fait �tat de leur int�r�t pour le site de Lanester fin janvier.

Les CMN souhaitaient y construire des navires patrouilleurs militaires, voire des bateaux de travail civils.

Kership avait de son c�t� indiqu� que son site de Concarneau �tait satur�. Les deux entreprises se sont engag�es � garder l'ensemble des emplois, soit une quarantaine de personnes.

STX a supprim� en 2015 une cinquantaine de postes � Lanester et n'a gard� sur place que l'activit� t�lerie et construction m�canique, alors que le site �tait auparavant sp�cialis� dans les navires monocoques rapides, les patrouilleurs de surveillance c�ti�re, les navires sp�ciaux et les navires � passagers.

axt/nm

 

(AFP)