Touraine : il roulait sans attestation et sous l’emprise de stupéfiants

31 mars 2020 à 5h31 par Bastien Bougeard

Quatre personnes ont écopé d’une amende de 135 euros dimanche 29 mars à Ambillou (Indre-et-Loire) car ils circulaient sans attestation dérogatoire de déplacement. Le conducteur avait également consommé des stupéfiants. La préfecture va renforcer les contrôles.

ALOUETTE
Un homme a écopé d'une amende de 135 euros pour non-respect des règles de confinement. Son permis de
Crédit: Archive

Les faits ont été relayés par la Gendarmerie d’Indre-et-Loire sur Facebook. Dans l’après-midi du dimanche 29 mars, les militaires tourangeaux effectuent une opération de contrôle à Ambillou. Ils vérifient si les personnes respectent les restrictions de déplacement.

Aucune attestation et contrôle positif à plusieurs stupéfiants

Il est 17 heures 45 quand un monospace avec quatre personnes à bord s’avance à hauteur des militaires. Ces habitants ne sont pas en mesure de justifier leur sortie, ils écopent donc tous d’une amende de 135 euros pour non-respect des règles de confinement. Mais ce qui intrigue les gendarmes, c’est l’attitude du conducteur. Les gendarmes décident de lui faire passer un test salivaire pour vérifier s’il avait consommé de la drogue. Les militaires ont vu juste puisque le conducteur a été contrôlé positif à plusieurs stupéfiants.

La préfecture d’Indre-et-Loire renforce les contrôles

Double peine pour le conducteur qui s’est vu retirer son permis de conduire. L’homme n’en est pas à son coup d’essai puisque c’est un récidiviste. Il va être auditionné prochainement. Pourtant, ce ne sont pas les seuls habitants d’Indre-et-Loire à avoir mis le nez dehors sans raison au cours du week-end. La préfecture évoque : « Un nombre important de verbalisation ». La préfète a donc décidé d’intensifier les contrôles et rappelle que des amendes majorées peuvent être dressées à l’encontre des récidivistes. Les montants de l'amende forfaitaire et de l'amende forfaitaire majorée s'élèvent respectivement à 200 et 450 euros. Si 4 violations sont relevées dans les 30 jours, on passe à un délit puni de 6 mois d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende.