Tourisme : en Touraine, le wake park de Rillé fait le plein

5 juin 2020 à 3h00 par Bastien Bougeard

La reprise des activités nautiques s’est effectuée tambour battant sur le plan d’eau de Rillé (Indre-et-Loire). Le wake park, qui propose des séances de Wake Board a accueilli de très nombreux visiteurs.

ALOUETTE
Les activités nautiques sont autorisées sur différents lacs du Centre-Val de Loire.
Crédit: JumpStory

Depuis le week-end de l’ascension, les activités nautiques ont pu reprendre en Indre-et-Loire. Aviron, canoë ou encore wake board sont autorisés sur les différents plans d’eau du département. Près de Langeais, à Rillé, le wake Park gérée par Isabelle Garcia a pu reprendre ses activités lors du week-end de l’ascension.

Des journées complètes

Le soleil était au rendez-vous et les amateurs de glisse aussi : « Nous avons retrouvé des pratiquants qui ont leurs habitudes, mais aussi des personnes qui découvraient le wakeboard. Nous avons failli être complets pour notre réouverture le jeudi de l’ascension et le vendredi. En revanche, le dimanche, c’était complet ». L’envie de sortir et de profiter du soleil était au rendez-vous selon Isabelle Garcia : « Le téléphone n’arrête pas de sonner depuis que nous avons repris, les réservations sont reparties. Ça n’effacera pas pour autant les pertes enregistrées à la suite du confinement ».

Protocole sanitaire à respecter

Isabelle Garcia doit cependant mettre en place un protocole sanitaire sur le site. « Ce protocole contient des mesures classiques : port du masque obligatoire, mise à disposition de gel hydro alcoolique à l’entrée et à la sortie du site, distanciation physique… Mais chaque pratiquant doit venir avec sa propre corde. Nous avons mis en place un roulement pour le matériel. Nous désinfectons le matériel pendant une demi-heure ». Pour pouvoir tenir les délais, seulement trois personnes par séances sont acceptées. « Il est important de réserver sa place » insiste Isabelle Garcia. « J’espère que la saison va continuer comme ça, après plus de deux mois d’interruption, ça fait plaisir de retrouver les pratiquants ».