Un couvre-feu en Vendée ?

22 mars 2020 à 16h05 par La Rédaction

Le préfet de Vendée vient d’écrire aux maires du département. Il les consulte en vue d’une éventuelle instauration d’un couvre-feu.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Benoit Brocard s’adresse aux maires de Vendée. Dans un courrier qu’il leur adresse ce week-end, le préfet évoque une augmentation significative de la population dans le département et un usage « abusif et détourné » des dérogations aux mesures de confinement constaté par les forces de l’ordre.

La proposition du préfet

Dans son courrier Benoit Brocard interroge les maires sur la nécessité « d’interdire tout déplacement sur le territoire de leurs communes entre 20h et 6h. Les seuls déplacements autorisés seraient les trajets entre le domicile et le lieux de travail, les trajets pour motif de santé et pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables ou par la garde d’enfants.

Les motifs de déplacements brefs, et pour achats de première nécessité, indiqués dans les attestations ne seraient alors pas accepté. Le préfet précise aux maires que les mesures peuvent être prises par arrêté municipal ou « à défaut, par arrêté préfectoral ». Il leur demande une réponse avant ce lundi 23 mars, à 18h00.

À Cholet, c’est décidé

Le maire de Cholet, a décidé, lui, d’instaurer un couvre-feu à compter de ce lundi. Sur son compte Facebook, Gilles Bourdouleix constate « le non respect local des consignes nationales en matière de regroupement et de circulation des personnes à toutes heures de la journée (…), et que l’application et le respect du confinement général ne sont pas assez rigoureux. 

Gilles Bourdouleix reçoit régulièrement des signalements par mail, par téléphone et par les réseaux sociaux. Il souhaite que « certains Choletais prennent conscience qu’il est absolument indispensable de se protéger et de protéger les autres d’un virus mortel ». Son arrêté interdit tout déplacement à pied ou à véhicule sur l’ensemble de la commune de Cholet, de 21h00 à 5h00. N’entrent pas dans ce champ d’application de cet arrêté « les cas des personnels dûment habilités à se déplacer en raison du caractère essentiel de leurs missions tels que les personnels de soin et d’assistance, les forces de sécurité et de salubrité ou tout autre personne, notamment les services municipaux et de l’Agglomération du Choletais, justifiant d’une nécessité impérieuse ».