Un loup abattu en Charente-Maritime

12 décembre 2020 à 8h35 par Gabriel Macé

L’information a été publiée hier sur la page Facebook du refuge dont trois loups se sont échappés il y a près d’un mois. La préfecture de Charente-Maritime confirme un "tir létal".

ALOUETTE
Image d'illustration.
Crédit: Archives

"Papillon est décédé suite à un tir létal", ce sont les mots partagés par le "Sanctuaire Loups 79" sur sa page Facebook, ce vendredi soir à 21h45.

La préfecture ne parle pas directement de "décès", elle annonce : "Après avoir été localisé sur la commune de Courçon hier soir et devant l’impossibilité de l’approcher afin d’effectuer une capture par téléanesthésie, il a été procédé au tir de l’animal. Cette décision a été prise en derniers recours, rendue nécessaire par les risques encourus, notamment de prédation de troupeaux. Elle se fonde sur l’arrêté du préfet de la Charente-Maritime en date du 4 décembre 2020, autorisant l’OFB à prendre les mesures nécessaires pour prévenir tout risque lié à la divagation de ce loup, y compris par des tirs létaux."

Pour rappel, trois loups se sont évadés de ce refuge des Deux-Sèvres il y a près d’un mois.

Le loup ayant essuyé le "tir létal" est présenté comme "un loup dominant", cette particularité l’a conduit à un comportement beaucoup plus aventureux, loin de ses bases.

Un autre loup est mort percuté par une voiture dans le secteur de Surgères.

Le troisième est toujours dans la nature. Il reste à proximité du refuge, dans un rayon de 4-5 kilomètres, d’après la préfecture des Deux-Sèvres.