Une employée du CHU de Nantes empoisonne une collègue au détergent

15 octobre 2020 à 8h49 par Nicolas Mezil

Une employée administrative du CHU de Nantes, aujourd’hui radiée des cadres, sera jugée le 25 janvier prochain, selon le quotidien Presse-Océan. Elle est soupçonnée d’avoir empoisonné, en décembre 2019, une de ses collègues en versant du détergent dans sa bouteille d’eau.

ALOUETTE
L'agent administrative du CHU a versé du détergent dans la bouteille d'eau de sa collègue de bureau.
Crédit: Alouette - N. Mézil

Les faits se sont déroulés le 10 décembre dernier, selon l’information révélée ce jeudi par le quotidien Presse-Océan. Une assistante de formation du CHU de Nantes a regagné son bureau après sa pause déjeuner et a bu une gorgée d’eau à la grenadine dans sa bouteille qu’elle n’avait pas prise avec elle. Outre le goût désagréable de la boisson, elle ressent des brûlures au niveau des lèvres.

La victime souffre de perte de l’odorat

Souffrant de troubles de l’odorat, elle n’a pas pu sentir que du détergent avait été versé dans la bouteille. C’est sa responsable de service qui a perçu l’odeur chimique. Celle-ci lui a conseillé de contacter un centre antipoison et de porter plainte. Quelques jours plus tard, la bouteille et son contenu sont remis à la police en vue d’une analyse. Mais la collègue qui partageait le bureau de la victime avoue les faits entre-temps.

Jusqu’à trois ans de prison encourus

Le CHU a, depuis, radié cette employée administrative pour « faute grave ». Celle-ci sera jugée le 25 janvier pour administration de substances nuisibles ayant entraîné une incapacité supérieure à 8 jours. Des faits pour lesquels elle encourt trois ans de prison. La victime, elle, souffre d’un choc post-traumatique et n’a pas réussi à reprendre le travail.