Vendée Globe : Dalin va tenter une réparation sur son son foil bâbord

15 décembre 2020 à 10h02 par Arnaud Laurenti

Charlie Dalin (Apivia), relégué en 3e position du Vendée Globe, va tenter mardi une réparation sur son bateau de dernière génération, qui a subi lundi des dégâts au niveau du système de foil bâbord (appendice latéral).

ALOUETTE
Crédit: Yvan Zedda | Alea

"Les conditions attendues sur zone ce mardi semblent favorables pour tenter une réparation ces prochaines heures", explique dans un communiqué l'équipe de Dalin, qui menait la course avant son avarie.

"Charlie a d'ailleurs empanné (viré de bord, NDLR) ce matin pour démarrer la procédure et fait actuellement son possible pour reprendre son Vendée Globe au plus vite", indique le communiqué.

Pas de choc avec un OFNI

Selon son équipe, vers 19h heure française lundi, "après avoir entendu un bruit important à bord, il a été fortement ralenti dans sa progression alors qu'il se trouvait en tête de flotte", ce qui l'a contraint à mettre "sa course entre parenthèses pour prendre le temps d'inspecter son Imoca Apivia".

"Ses premières constatations dans la nuit indiquaient que le système de foil bâbord était endommagé sans qu'aucune voie d'eau n'ait été constatée par ailleurs", précise le communiqué.

Le foil est un grand appendice latéral qui permet à la coque de s'élever au-dessus de l'eau pour que le voilier file à vive allure. Ces éléments (deux par bateau) sont caractéristiques des monocoques du Vendée Globe de toute dernière génération.

L'avarie ne semble pas liée à un choc avec un OFNI (objet flottant non identifié), a expliqué Apivia mardi: le foil bâbord a conservé son intégrité et c'est la cale basse, le point d'appui bas du foil avec le bateau, qui est endommagée.

Le marin normand, âgé de 36 ans, participe pour la première fois à la course autour du monde en solitaire et sans escale. Il avait pris la tête de la flotte le 23 novembre et fait actuellement route le long de la zone des glaces (Zones d'Exclusion Antarctique) pour entrer dans l'océan Pacifique.

Au pointage de 05h00 (04H00 GMT), Thomas Ruyant (LinkedOut) comptait 2 milles d'avance sur Yannick Bestaven (Maître Coq IV) et 8 milles sur Dalin.

(avec AFP)