Vers une modernisation de la ligne ferroviaire Poitiers-Limoges ?

27 juillet 2017 à 12h07 par Rédaction Alouette

ALOUETTE
[scald=5466:full {"link":""}]

Un rapport gouvernemental publi� jeudi pr�conise de moderniser la ligne ferroviaire Poitiers-Limoges, et, � plus court terme, d'am�liorer les liaisons a�riennes et terrestres, pour r�duire le temps de trajet entre Paris et Limoges, apr�s l'abandon du projet de LGV Poitiers-Limoges.

"Mes analyses m'ont amen� � consid�rer qu'il fallait am�liorer la qualit� de la relation entre Limoges et Poitiers et la vitesse sur cet axe", et d'y faire circuler � grande vitesse des TGV et des TER, souligne dans ce rapport le s�nateur (PS) du Nord, Michel Delebarre, qui avait �t� charg� de ce rapport par le pr�c�dent gouvernement.

Selon l'ancien ministre, la liaison avec la nouvelle LGV Paris-Bordeaux, qui passe par Poitiers, doit �tre utilis�e pour r�duire le temps de parcours entre Paris et Limoges.

Le Conseil d'�tat avait annul� en avril 2016 le d�cret de 2015 d�clarant d'utilit� publique la LGV Poitiers-Limoges.

Michel Delebarre pr�conise �galement des "am�liorations soutenues" sur la ligne historique Paris-Orl�ans-Limoges-Toulouse (POLT), afin de "gagner en confort, en efficacit� des correspondances pour irriguer le territoire, et en connectivit� effective permettant d'�viter le temps perdu en travaillant dans les nouveaux trains qui arriveront bient�t".

Des alternatives "� plus court terme" peuvent �tre d�velopp�es, pour am�liorer la liaison a�rienne et terrestre entre Limoges et Paris avant la r�alisation de ces modernisations ferroviaires.

"Au-del� des d�cisions � prendre sur le long terme pour raccourcir les temps de transport entre Paris et Limoges, c'est le bouquet de ces mesures de court terme qui me semble �tre la condition pour redonner confiance aux acteurs de l'ancienne r�gion Limousin en l'accessibilit� de leur territoire", selon Michel Delebarre.

Le rapporteur gouvernemental recommande ainsi de maintenir l'obligation de service public sur la liaison a�rienne Brive-Orly, et de d�velopper des liaisons Limoges-Roissy afin de "r�pondre aux attentes du monde socio�conomique pour faciliter les �changes des entreprises r�gionales avec leurs clients".

Il juge �galement n�cessaire d'acc�l�rer l'am�nagement de la RN 147 entre Limoges et Poitiers, mais aussi de remettre en service le TGV Brive-Lille, "r�cemment abandonn� par d�faut de financement de son d�ficit".

Le projet de LGV comportait entre le nord de Limoges et le sud de Poitiers 112 kilom�tres de voie nouvelle, et devait relier Limoges � Poitiers en 35 minutes contre 1H45 aujourd'hui. Le co�t du projet �tait estim� � 1,65 milliard d'euros.