Vingt ans après la mort de Mitterrand, Hollande sur sa tombe à Jarnac

8 janvier 2016 à 10h28 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Vingt ans jour pour jour apr�s la mort de Fran�ois Mitterrand et pr�s d'un si�cle apr�s sa naissance, Fran�ois Hollande se rend vendredi � Jarnac (Charente) pour se recueillir sur sa tombe avant de recevoir � d�ner ministres et proches de l'ancien pr�sident � l'Elys�e.

Peu apr�s 10H00, sous une pluie battante, des premi�res gerbes ont �t� d�pos�es devant le caveau o� repose Fran�ois Mitterrand, au cimeti�re des Grand'Maisons. Quelques roses rouges et un drapeau europ�en ont �t� d�pos�s par des anonymes.

Parmi les personnalit�s arriv�es les premi�res, le patron du Parti socialiste Jean-Christophe Cambad�lis, les anciens ministres Michel Charasse, Louis Mermaz et Hubert V�drine, et encore le m�c�ne Pierre Berg�.

Fran�ois Hollande est attendu � 11H00. Il sera accueilli par la fille de Fran�ois Mitterrand, Mazarine Pingeot, et l'un au moins de ses fils, Gilbert.

En terres charentaises, le chef de l'Etat entend, selon son entourage, "rendre hommage � Fran�ois Mitterrand de la fa�on la plus simple, sobre et solennelle, dans le silence et le recueillement, l� o� il est n� et l� o� il est enterr'.

Fran�ois Hollande est le premier pr�sident de la R�publique en exercice � s'y rendre pour comm�morer la disparition de celui qui pr�sida la France pendant deux septennats, de 1981 � 1995.

Apr�s le d�p�t d'une gerbe et un instant de recueillement, Fran�ois Hollande visitera la maison natale de Fran�ois Mitterrand, dans l'intimit� et � l'abri des regards.

Puis il regagnera Paris o� un grand d�ner r�unira autour de lui de nombreuses personnalit�s, ministres et proches de Fran�ois Mitterrand.

Autour de la table: Laurent Fabius, Christiane Taubira, Najat Vallaud-Belkacem, Myriam El Khomri, Patrick Kanner mais aussi des figures de la "Mitterrandie": Laure Adler, Robert Badinter, Dominique Bertinotti, Jean-Louis Bianco, Pierre Favier, Elisabeth Guigou, George Kiejman ou Louis Mermaz. La plupart des personnalit�s d�j� pr�sentes dans la matin�e � Jarnac ont �galement �t� convi�es.

- Un bon pr�sident pour 59% des Fran�ais -

Vingt ans apr�s la mort de Fran�ois Mitterrand, les passions qui avaient marqu� ses deux mandats se sont apais�es, � en croire un sondage: deux Fran�ais sur trois (65%) disent garder un bon souvenir des ann�es Mitterrand. Ils sont presque autant aussi (59%) � estimer qu'il a �t� un bon pr�sident.

Dans sa jeunesse, Fran�ois Hollande a �t� le collaborateur de Fran�ois Mitterrand � l'Elys�e, en tant que charg� de mission pour l'�conomie.

Frais �moulu de l'ENA et de HEC, il s'inscrivait plut�t dans le sillage de Jacques Delors. Si bien, expliquera Jack Lang, que les deux hommes, s'ils "ne se sont pas combattus, ne se sont pas s�duits (et) n'ont pas �tabli de liens filiaux".

Les deux seuls pr�sidents de gauche de la Ve R�publique ont �galement partag� un r�ve commun, "changer la vie" pour le premier, et "r�enchanter le r�ve fran�ais" pour le second. Mais l'un comme pour l'autre se sont heurt�s aux r�alit�s �conomiques.

Interrog� sur l'h�ritage laiss� par Fran�ois Mitterrand, Hubert V�drine, qui fut son chef de la diplomatie, �voque les grands travaux et la politique culturelle, et Jack Lang, qui fut son ministre de la Culture, la lib�ralisation des ondes et l'abolition de la peine de mort.

Parlementaire pendant trente-cinq ans, onze fois ministre sous la IVe R�publique, pr�sident de la Ve durant 14 ans, Fran�ois Mitterrand reste aussi le symbole du renouveau du socialisme fran�ais et de l'union de la gauche.

Le 17 mai 1995, �puis� par un cancer de la prostate diagnostiqu� en 1981 mais tenu secret pendant de longues ann�es, il laisse la place � Jacques Chirac et meurt sept mois plus tard.

Dans la m�moire collective des Fran�ais, ses obs�ques, le 11 janvier 1996, restent marqu�es par cette sc�ne : Danielle, l'�pouse du d�funt, serrant dans ses bras Mazarine, sa fille longtemps cach�e.

ha-reb/bpa/kp

(AFP)