Volley : Tours et Nantes accueilleront des matchs de Ligue des Champions

31 octobre 2020 à 14h05 par Nicolas Mezil

Face à la forte reprise de l'épidémie de Covid-19 en Europe, le tour principal de la Ligue des champions messieurs et dames de volley se déroulera sous "bulles sanitaires", dont une organisée à Tours et une à Nantes, a annoncé la Fédération européenne ce vendredi.

ALOUETTE
Crédit: Archives

A la suite de discussions intenses entre les clubs, les fédérations et les ligues nationales, la fédération européenne (CEV) a estimé qu'il était nécessaire d'adapter son format pour le tour principal (4e tour). "Deux tournois en « round robin » seront organisés dans des « bulles bio-sécurisées » sur deux sites différents pour chaque groupe, au cours de l'hiver et jusqu'à la mi-février", a expliqué la CEV.

Pour ce tour principal, vingt équipes masculines et vingt équipes féminines sont réparties en cinq groupes de quatre. Pour chaque groupe, deux fenêtres de trois jours sont prévues, avec pour chaque fenêtre trois matches par équipes (six rencontres au total).

Ce nouveau format permet de réduire le nombre de déplacements (un ou deux par équipes, contre trois auparavant) et de concentrer le tour principal sur deux semaines (contre six dans la précédente formule).

Tours en décembre, Nantes en janvier

Placés dans le groupe B, les volleyeurs de Tours accueilleront ainsi du 8 au 10 décembre les Italiens de Pérouse avec le meilleur joueur du monde, le Cubain naturalisé polonais Wilfredo Leon, les Italiens de Civitanova, tenant du titre (2019) et les Turcs d'Izmir. Ils se déplaceront ensuite à Pérouse du 9 au 11 février.

Chez les dames, les Nantaises recevront du 26 au 28 janvier les Turcs du Fenerbahçe, les Italiennes de Conegliano (vice-championnes d'Europe 2019) et les Russes d'Ekaterinbourg. Elles se rendront d'abord en Italie du 8 au 10 décembre.

Les premiers et les trois meilleurs deuxièmes de chaque groupe se qualifieront pour les quarts de finale. Les finales sont pour l'instant programmées le 1er mai.

En raison de la pandémie de Covid-19, la CEV avait interrompu les deux Ligues des champions à la mi-mars et n'avait pas décerné de titre de champions d'Europe 2020.

 

(Avec AFP)